les cultivars et mutations de Dionaea

Vous avez une question ? Vous avez la réponse ? Vous voulez partager votre expérience sur les Dionée, ce forum est fait pour vous.

les cultivars et mutations de Dionaea

Messagepar le grand lapin » 31 Mai 2006 20:50

hello,

un sympathique collègue américain a posté une liste de liens vers des sites qui parlent des divers cultivars et mutations de D.muscipula

http://www.omnisterra.com/bot/cp_home.c ... h=cultivar
http://www.carnivorousplants.org/cpn/Sp ... ations.htm

le premier site est celui de Trevor Cox, un très sympa gaillard, et il est intéressant car on peut y voir les diverses variations en comparaison directe....

sur l'un des sites, j'ai également trouvé une histoire "complète" des divers cultvars officiels....celà en intéressera certains, et vous y apprendrez (tout comme moi !) que certains "cultivars" de Dionaea se reproduisent par graines !!!

bref, comme le texte est en anglais, ceci sera une EXCELLENTE occasion de procéder à un entraînement au bachot (ah les ch'tits jeunes, comme on les aime, comme on les bichonne :wink: )

et le premier collégien ou lycéen (bye bye, students :oops: ) qui traduit le texte en français a droit à un don de graines de la part de Carnibank (comme au bachot, y'a un cadeau au bout)

VENUS FLYTRAP MUTANTS

I will try to provide a written and photographic account of these plants. Whenever possible, I will include published information about each form. Unfortunately, the literature is greatly lacking of detailed information. In some cases I will include unpublished, commonly understood details. Some may call this hearsay but, given the sources, the information is believed to be accurate. In addition I will try to provide a chronology of the discovery/creation of these forms.
Firstly, a quick note about the common forms of the flytrap. The typical variation, not only in cultivation but, also in the wild is tremendous. Trap coloration ranges from yellow, green, pink, red, to purple. There are even "anthocyanin-free" plants that are unable to produce the red pigment and the entire plant is green. Trap size is highly variable, although commonly remains in the 1 inch range. Through successive line breeding, there are reports of plants created with trap size reaching beyond 2 inches. The plants are typically decumbant in nature but, narrow petiole forms with upright habit exist. Add to the confusion the fact that color, trap size and form vary throughout the growing season for any given plant.
Now onto the mutants. Probably the first widely desired form is the "all red." Here is where the hearsay begins. Back when Venus flytrap poaching was rampant commercially, thousands of flytraps were dug-up from the wild and sent to commercial growers. Presumably, on one occasion in the mid-1970's thousands of plants were sent to a commercial grower in Holland. Within that shipment an "all red" plant was found. The plant was propagated and distributed world-wide. It was commonly called the "Holland Red." Although poorly substantiated, there have been reports of other "all red" flytraps germinating on 2 occasions from seed imported from the USA in the 1950's and 1970's.
Prior to 1996 when the 'Akai Ryu' was released, the "all red" forms were very difficult to obtain. The only commercially available form was 'Royal Red.' This plant was isolated and patented by Exotica Plants of Australia in 1994. As "all red" color is carried genetically, 'Royal Red' is probably a descendant of the "Holland Red" or other "all red." Totally distinct from the 'Royal Red,' the 'Akai Ryu' is in fact a direct descendant of the "Holland Red."
Ron Gagliardo of Atlanta Botanical Garden in the USA was attempting to create an "all red-sawtooth" flytrap when he pollinated the "Holland Red" with 'Sawtooth' pollen (see the comments below about 'Sawtooth'). Twenty seeds were collected and grown in vitro. Of the twenty seedlings seven inherited the "all red" character. One of the seven demonstrated superior red color and vigor. Although it lacked the unique 'Sawtooth' teeth that Ron was hoping, this ultimately became the ever-popular 'Akai Ryu.' It was officially named in 1996. Conclusively, the 'Royal Red' was created in Australia by Exotica Plants and 'Akai Ryu' was created by Ron Gagliardo of the Atlanta Botanical Garden in the USA. The only flytrap to have ever been granted a patent still remains the 'Royal Red.'
Another commonly cultivated "all red" is the "Green Dragon." This plant has erroneously been reported as a hybrid or sexually propagated descendant of 'Akai Ryu.' In fact the "Green Dragon" is a sport of 'Akai Ryu.' It was isolated sometime around 1996 during the amplification of 'Akai Ryu.' The "Green Dragon" is similar in most aspects to 'Akai Ryu,' except color. 'Akai Ryu' is almost entirely red with green limited to trap margins. In contrast the "Green Dragon" produces relatively more green, including the petiole and trap.
It's probably a fair assumption that 'Akai Ryu' is the most widely distributed carnivorous plant. Agristarts III of Florida began it's propagation around 1995. Around 2000 Triffid Park of Australia also began distributing it. To this day Agristarts III continues to donate proceeds from the sale of 'Akai Ryu' and the "Green Dragon" to the Atlanta Botanical Garden's native plant conservation program. Please visit their website. Atlanta Botanical Garden was preserving mutant flytraps long before most growers took notice.
Onto the 'Dentate Traps' and a short discussion of it's origin. Leo Song Jr of California State University, Fullerton and Bob Hanrahan originally isolated this plant in the mid-1970's. Surprisingly, it was found amongst a group of wild-collected flytraps.The plant was subsequently propagated by seed and division, and distributed throughout. This mutant possesses a rare feature amongst the mutant flytraps; this plant will pass it's unique character to it's progeny. The only other mutant flytrap known to share this feature is the "all red" and it's forms. Coincidently, 'Dentate Traps' and the "all red" flytraps are the only known mutant flytraps to have originated from naturally occurring populations. As seen in the accompanying photograph, 'Dentate Traps' produces short, triangular shaped teeth. In 1993 Leo Song crossed the 'Dentate Traps' with a large, vigorous "typical" plant. Of the resulting progeny 'Jaws' was isolated and subsequently named formally in 2001. 'Dentate Traps' is widely available from tissue culture sources since 1997; however, prior to then it was very difficult to obtain. At the time it was commonly referred by the following names: "shark's tooth," "bear trap," "California dentate," "dentata," or just "dentate." As of 2000, this mutant flytrap was formally named, 'Dentate Traps.'
With the discussion of the "all red" and 'Dentate Traps' completed, I would like to leap chronologically to discuss a hybrid of the two mutant forms. In 1995 Edward Read of California began crossing the two mutants. After years of efforts of selecting and further crossing, the 'Red Piranha' was officially named in 1999. This plant retains the unique tooth shape of 'Dentate Traps,' along with the "all red" color. In addition this plant is quite vigorous and easily propagated.
Again around 1995 there was already limited distribution of two European mutants. The first one was formally named in 2000, 'Sawtooth.' Prior to this date the plant was informally known as, "fine tooth," " saw tooth," "comb tooth," and "German dentate." Like 'Dentate Traps' this plant produces triangular shaped teeth; however, it's teeth are much more finely divided. This plant is an excellent grower and will easily reproduce asexually. In addition 'Sawtooth,' produced by Thomas Carow, is likely a tissue culture sport. It is very similar in character to 'Dentate Traps.' In fact they are grouped within the same cultivar group, 'Dentate Traps Group,' along with the 'Red Piranha.' Strangely, 'Dentate Traps' and 'Sawtooth' are not related in origin nor, is one derived from the other.
The second European mutant was also isolated by Thomas Carow. Formally named in The Savage Garden, 'Fused tooth' is another tissue culture sport. This plant is truely a spectacular mutant. It's teeth randomly fuse together, producing a webbed appearance. The extent of fusing differs throughout the year. In early spring through mid-summer the plant will produce limited fused teeth. By late summer the trap's teeth are heavily fused. Again, 'Sawtooth' and 'Fused Tooth' were already in limited distribution by 1995. The exact date of their isolation is not known; however, Henning Von Schmeling of Atlanta first received the two plants in the late 1980's.
Forward to 1996 when 'Akai Ryu' was being distributed, there existed a unique form of flytrap isolated from tissue culture in the USA. Agristarts III of Florida created a, yet officially unnamed, form called the "cup." I'm not certain when the "cup" was first discovered but, it was extremely limited in distribution until around 1998. At that time Agristarts III distributed thousands of "cup" flytraps before eliminating it from their stock, almost a year later. As the photograph demonstrates, the "cup" has it's trap lobes fused at two points, the mid-rib and the distal margin, respectively. This plant easily propagates asexually but, rarely attains significant trap size; averaging about 1/4 inch in length.
The next flytrap, having very limited information, is the "clamshell." This plant was distributed in very limited numbers around 1995. To this day it remains very limited. In fact I don't have a photo to include. Having seen the plant, I can provide some detail. The "clamshell" is a very small grower that doesn't reach 2 inches in diameter from trap to trap. The unique characteristic is it's trap shape; the traps do not have teeth and have undulating margins. The "clamshell" was once cultivated at Atlanta Botanical Gardens, until it perished.
The "Bart Simpson" flytrap has been in limited distribution since around 1996. Not yet formally named, it has also been called, "wacky traps." As seen in the photo, there aren't any teeth on the trap. In fact much of the trap is absent. Imagine cutting a trap in a zig-zag pattern in a direction parallel to the mid-rib of the trap. This is the most unique characteristic of "Bart Simpson." Although not obvious from the photo, "Bart Simpson" traps are very thick. It is best described as, too thick; the thickness prevents rapid closure of the trap. This plant was first isolated by Thomas Carow.
From 1995 through 2002 there have been at least three unique occasions, whereby the next mutant has been isolated. These plants are unofficially known as, "hedgehog," "pom-pom," and "scrub brush." All 3 clones share the same characteristics of a non-functional trap thickened on the outside of the trap by excess plant tissue. The excess tissue looks like a series of spiney projections. This plant is known to be a very small grower with traps rarely reaching 1/8th of an inch.
As early as the 1970's, there have been reports of "variegated" flytraps. Believed to be caused by a virus, the traps and petioles will have a variegated appearance. Unfortunately, the variegation would infrequently appear, and in a limited fashion. The rest of the time the plant seems to have reverted to "typical." It could be during times of stress that the plant produces the variegation. In 2001 a clone was isolated in the USA that doesn't display any of the mentioned shortcomings. This clone will always produce a random pattern of variegation from green to yellow to white. Each and every leaf will be variegated during active growth. This clone is not yet formally named.
Unofficially known as "feather," the next flytrap originates in the USA. First isolated around 2001, this plant produces excess plant tissue along the mid-rib of the petiole. The excess tissue projects outwardly like little fingers. Collectively, the projections give the petiole a "feathery" appearance. This type of mutation has been noted in the past, although former clones have a tendency to revert to "typical." The clone isolated in 2001 produces the "feather" character on each and every petiole.
Finally, 2002 yielded another noteworthy mutation. The "fused petiole" originates in the USA. Similar to "typical" in most charactistics, "fused petiole" has it's traps continuous with the petiole beyond just the mid-rib. The proximal margins of each lobe of the trap are fused to the "wings" of the petiole. Consequently, the trap and petiole are not separate. This most recently isolated mutant flytrap has not yet been officially named.
While comprehensive, this list is not meant to be complete. This is simply a list of stable flytrap mutations that are somewhat distributed. Certainly, there are other forms out there that haven't yet circulated. As well, some mutations may not be noteworthy or stable. I hope that I have been able to provide some insight into these plants. In addition I hope to impress the need for officially naming widely distributed mutants. Along with the editors of the Carnivorous Plant Newsletter, I hope to satisfy this need. Please email me, if I have mentioned anything incorrectly. I have tried to be as complete and accurate as possible. Please note that the images included are not to be used without permission.
I have immense appreciation for the valuable comments and suggestions from the people that made this webpage possible. The pioneers of mutant flytrap cultivating have patiently and enthusiastically given me their support. Thank you, Ron Gagliardo, Leo Song Jr., Henning Von Schmeling, and Barry Meyers-Rice. In addition, I do want to thank Thomas Carow for isolating and distributing his wonderful plants.

Sincerely,
Stefan Ploszak
04°49' 58,63" N
52°29' 05,19" O
altitude : 20 m

Le mysticisme est le laxatif naturel de la science

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Tonnegrande Guyane_Française

Messagepar Chloroplastik » 31 Mai 2006 23:18

....celà en intéressera certains, et vous y apprendrez (tout comme moi !) que certains "cultivars" de Dionaea se reproduisent par graines !!!


Salut Patrice,

Et moi qui croyais avoir rabaché trop souvent que "certains cultivars étaient reproductibles pas semis" sur ce forum...
Ca me donne l'occasion d'éclaircir quelques points précis.

Dentate Traps est un exemple devenu peu fiable dû à de nombreux "clones" et croisements ayant les mêmes caractéristiques formelles mais non reproductives. Mais c'est le cas de Holland Red ou de Red Burgundy par exemple même si l'affluence des clones "tout rouges" relativisent ce fait.
En effet si la descendance reproduit le caractère le-plus-distinctif comme la couleur rouge ou la forme des dents, d'autres caractères "secondaires" (port, vigueur, taille...) peuvent être notablement différents même à partir d'une autopollenisation d'une seule plante, ce qui est très logique.

Concernant le texte de Stefan que j'avais contacté à ce sujet il y a quelques mois, l'origine de la Bart Simpson/Wacky Traps est erronée. En fait il n'avait pas pu le contacter directement à l'époque mais Thomas Carow n'a même jamais vu cette plante.

Loin d'avoir voulu faire un historique complet il m'a dit s'être concentré sur des clones qu'il avait vu ou cultivait. Il manque bien sûr de nombreux "freaks" europeéens dont Trichterfalle, Louchapates et beaucoup d'autres tout aussi remarquables mais dont certains sont très rescents (Microdents de Guillaume, Sawtooth Verte de Guttata, Red Sawtooth de M. Srba...).

Les relations et les échanges d'informations entre les "VFT nuts" (Stefan, Bob Ziemer, Jean-Philipe R., Mij, S. Lenssen, Trev Cox, Guillaume, Lophophora, Amaury, Mirek...) feront le reste :wink:

Merci d'avoir abordé le sujet.

Bye
Modifié en dernier par Chloroplastik le 02 Juin 2006 8:17, modifié 1 fois.

 
Messages: 844
Enregistré le: 04 Juin 2004 23:35
Localisation: Rennes

Messagepar le grand lapin » 01 Juin 2006 21:50

hello,

Et moi qui croyais avoir rabaché trop souvent que "certains cultivars étaient reproductibles pas semis" sur ce forum...

ben faut croire que c'est passé un peu inaperçu......

Sawtooth Verte de Guttata

j'en ai achetée une à Bonn, à l'ECC en 2000.....

Merci d'avoir abordé le sujet.

le but était d'essayer de faire le "point" sur tous ces cultivars...depuis l'avènement du phénomène internet, on assiste à une explosion du nombre de cultivars...en fait, on en a l'impression que bcp de plantes sont simplement cultivées ds des conditions différentes....
(et puis, faut discuter bota un peu de temps en temps...)
Modifié en dernier par le grand lapin le 02 Juin 2006 21:42, modifié 1 fois.
04°49' 58,63" N
52°29' 05,19" O
altitude : 20 m

Le mysticisme est le laxatif naturel de la science

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Tonnegrande Guyane_Française

Messagepar Chloroplastik » 01 Juin 2006 22:07

ben faut croire que c'est passé un peu inaperçu......


Oui, mais alors à des yeux inattentifs :wink:
Il est vrai que je n'avais pas fait de sujet spécifique ce qui bien sûr fini par ce noyer dans le flux d'informations du forum.



j'en ai achetée une à Bonn, à l'ECC en 2000.....


On ne parle sans doute pas de la même plante. Il s'agit d'une Sawtooth totalement verte, sans doute un des rares clones sans anthocyanine et découvert dans une jardinerie par Guttata il y a un an.

...


[/quote]

 
Messages: 844
Enregistré le: 04 Juin 2004 23:35
Localisation: Rennes

Messagepar le grand lapin » 01 Juin 2006 23:59

hello,

On ne parle sans doute pas de la même plante. Il s'agit d'une Sawtooth totalement verte, sans doute un des rares clones sans anthocyanine et découvert dans une jardinerie par Guttata il y a un an.

ah, je ne sais pas si on parle de la même plante ou pas, mais "ma" version était entièrement verte, et personne sur le stand ne s'en offusquait....il y en avait plusieurs....par-contre, je ne sais vraiment pas chez qui je l'ai achetée......j'ai cultivé la forme "type" de Sawtooth avec anthocyanine et ai pu la comparer à cette variation verte, qui l'était bel et bien.
la question n'est pas de savoir qui la vue ou eue en premier, ce qui serait intéressant ce serait de savoir s'il n'y aurait pas plusieurs lignées de ces plantes....je me demande si je n'en ai pas vu chez qqu'un du coin dernièrement....je vais aller voir ça.
sinon, concernant ma plante, ma foi, elle fait partie du lot de celles que j'ai perdues en 2003, donc pas de chance.....

Oui, mais alors à des yeux inattentifs

évidement !
mais bon, j'ai une excuse, on a quand-même 60 000 messages sur le forum ! :wink:

sinon, concernant cette forme verte que Guttata a trouvée, elle a un nom de guerre ?
le cultivar est "publié" ? ou mentionné sur la doc. "officielle" ?
04°49' 58,63" N
52°29' 05,19" O
altitude : 20 m

Le mysticisme est le laxatif naturel de la science

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Tonnegrande Guyane_Française

Messagepar Chloroplastik » 02 Juin 2006 8:14

Non comme je l'ai dit, il l'a trouvé il y a un an, donc le dépôt à l'ICPS serait un peu prématuré. On l'appelle officieusement Sawtooth Verte et ce que je soulignais au delà d'une possible méprise c'est justement le fait qu'il ne s'agit sans doute pas du même clone (il provient d'un Truffaut approvisionné par Carniflora).

Tu as perdu ce clone mais tu n'as pas une photo? Tu as peut être diffusé ta plante?

J'avoue que l'histoire me laisse perplexe puisque à ce jour aucun collectionneur spécialisé en "Dioneae" que je connais (cf: liste au dessus et quelques autres dont plusieurs sont allemands) ne connaissait un tel clone. J'ai posté des photos ici-même et sur le CPUK mais aussi via email en Europe et aux USA et sans s'en être offusqué (?) tout le monde s'en est étonné...


la question n'est pas de savoir qui la vue ou eue en premier, ce qui serait intéressant ce serait de savoir s'il n'y aurait pas plusieurs lignées de ces plantes


Donc, on se pose la même question.


En fait c'est quoi l'ECC de Bonn 2000?

En espérant que tu puisses trouver des traces de cette plante...

 
Messages: 844
Enregistré le: 04 Juin 2004 23:35
Localisation: Rennes

Messagepar cindyshady » 02 Juin 2006 21:29

Chouette, j'étais justement en train de me dire qu'il fallait bien que je révise cet Anglais ^^
Bon je ne garantis pas que ce soit parfait, car j'ai eu du mal pour certaines expressions.. Néanmoins je me suis aidée du contexte pour ce que je ne trouvais pas et j'ai fais de mon mieux :D



LES CULTIVARS DE L’ATTRAPE-MOUCHES DE VENUS

Je vais essayer de fournir un compte-rendu accompagné de photographies de ces plantes. Autant que possible, j’y inclurais des informations à propos de chaque forme. Malheureusement, la littérature manque cruellement d’informations détaillées sur le sujet. Dans quelques cas, j’y inclurais des détails compréhensibles et non-publiés. Certains diront que ce sont des rumeurs, mais en donnant leur source, ces informations seront supposées précises. J’essaierais aussi de donner une chronologie de la découverte/création de ces formes.

Tout d’abord, une rapide remarque sur les formes les plus communes de dionaea. La forme type, pas seulement celle que nous cultivons mais aussi la sauvage, est remarquable. La coloration des pièges varie du jaune, vert, rose, rouge au pourpre. Il y a même les plantes « anthocyanin-free » qui sont incapables de produire le pigment rouge, et la plante entière est verte. La taille des pièges est grandement variable, mais elle est en moyenne de 2,5cm.
Mais de plus en plus de clones dont la taille des pièges atteignent plus de 5cm ont été créés. Les plantes sont naturellement décombantes dans la nature, mais il existe des formes aux pétioles étroits toujours redressés. Ajoutons à cela le fait que la couleur, la taille du piège et sa forme varient selon les saison pour chaque plante.

A présent, parlons des formes mutantes. La forme la plus désirée est sans doute la « all red ». C’est ici que les rumeurs commencent. Lorsque les dionaeas étaient illégalement prélevées, des milliers de plantes furent arrachées à leur milieu naturel et envoyées aux commerçants.
Nous pouvons présumer que dans les années 1970, des milliers de plantes ont été envoyées à une jardinerie hollandaise. Dans cette cargaison, la dionée « all red » fut trouvée. La plante fut multipliée et redistribuée dans le monde entier. Elle fut appellée « Holland Red ». Des compte-rendus plutôt pauvres furent rapportés sur les autres dionées « all red » ayant germé à 2 occasions, de graines importées des USA dans les années 1990 et 1970.

Avant 1996, quand l’Akai ryu’ fut commercialisée, les dionées « all red » furent très difficiles à obtenir. La seule que l’on puisse acheter était alors la « Royal Red ». Cette plante fut isolée et brevetée par Exotica Plants en Australie, en 1994. Tout comme la couleur de la « all red » génétiquement apportée, « Royal Red » est probablement une descendante de la « Holland Red » ou autres « all red ». Parfaitement distincte de la « Royal Red », l’ »Akai Ryu » est en fait une descendante directe de la « Holland Red ».

Ron Gagliardo de Atlanta Botanical Garde des USA ; était désireux de créer une dionée « all red-sawtooth » lorsqu’il pollinisa la «Holland Red» avec le pollen de ‘Sawtooth’ (voir les commentaires suivants à propos de ’Sawtooth ‘). Vingt graines furent collectées et poussèrent in vitro. Sur ces vingt graines, sept héritèrent du caractère « all red ». Sur ces sept, une plante montra une couleur rouge et une vigueur supérieure aux autres.
Même si elle n’était pas doté des dents de « Sawtooth » que Ron espérait, celle-ci devint la très populaire ‘Akai Ryu’. Elle fut officiellement appelée ainsi en 1996.
En conclusion, la ‘Royal red’ fut créée en Australie par Exotica Plants, et l’ « Akai Ryu’» fut créée par Ron Gagliardo de Atlanta Botanical Garden, aux USA. La seule dionée à s’être vu accorder un brevet reste toujours la « Royal Red » .

Une autre « all red » communément cultivée est la « Green Dragon ». Cette plante a incorrectement été raportée comme un hybride ou un descendant de l’ « Akai Ryu ». En fait, la « Green Dragon » est une sorte d’Akai Ryu. Elle fut isolée autour de 1996, durant la période d’amplification de la propagation d‘Akai ryu. La « Green Dragon » est similaire sous bien des aspects à Akai Ryu, excepté pour la couleur. Akai ryu est presque entièrement rouge, le vert est limité aux bords des pièges. A contrario, la ‘Green Dragron’ produit relativement plus de vert, sur le pétiole et sur le piège.

Le fait que l’Akai ryu soit la plus distribuée des plantes carnivores est probablement une supposition bien réelle. Agristarts III de Floride, commença sa propagation autour de 1995. Aux alentours de 2000, Triffid Park, d’Australie, commença aussi à en distribuer. Aujourd’huin Agristarts III continue à faire don des procédés de la vente du programme d’origine de conservation des plantes d’Akai Ryu et de Green Dragon d’origine, d’Atlanta Botanical Garden. Vous pouvez visiter leur site internet. Atlanta Botanical Garden préservait les cultivars de dionées bien avant que la plupart des cultivateurs n’en prenne connaissance.

A présent, voici la partie sur la ‘Dentate Traps’ et une petite discussion sur ses origines. Leo Song Jr de California State University, Fullerton et Bob Hanrahan avaient à l’origine isolé cette plante au milieu des années 1970. Etonnamment, elle fut trouvée dans un groupe de dionées prélevées dans la nature. La plante fut propagée par graines et divisions, et distribuée. Ce cultivar possède une rare aptitude, celle de transmettre son caractère particulier à sa progéniture. Hormis celle-ci, l’unique cultivar à avoir cette aptitude est la « all red » et ses formes. Coïncidence, la « Dentate Traps » et les dionées « all red » sont les seuls cultivars connus à être nés naturellement. Comme nous le constatons dans la photographie accompagnant cet article, la ‘Dentate Traps » produit de petites dents triangulaires. En 1993, Leo Song pollinisa la ‘Dentate Traps’avec une grande et vigoureuse forme type. Le résultat, appellé ‘Jaws’, fut isollé et nommé officiellement ainsi en 2001. La ‘Dentate Traps’ est disponible depuis 1997, cependant avant cette date il était très difficile d’en obtenir. A l’époque, elle était souvent appelée « Shark’s tooth » , « bear trap », « california dantate », « dantata » ou simplement « dantate ». Depuis 2000, ce cultivar de dionée est officiellement nommé ‘Dantate Traps’

Maintenant que cette discussion à propos des « all red » et de la « Dantate Traps » est terminée, je voudrais rebondir de manière chronologique sur une discussion à propos d’un hybride issu de ces deux formes. En 1995, Edward Read, de Californie, commença à croiser les deux cultivars. Après des années d’efforts et de sélection des plus proches hybrides, la ‘Red Pirhana’ fut officiellement reconnue en 1999. Cette plante associe les dents particulières de ‘Dentate Trap’ à la couleur des ‘all red’. De plus, cette plante est très vigoureuse et facilement reproductible.

A nouveau aux alentours de 1995, il y avait déjà une distribution limitée de deux cultivars européens. Le premier fut appelé officiellement ‘Sawtooth’ en 2000. Avant cette date, la plante était connue incorrectement sous le nom de ‘fine tooth’, ‘saw tooth’, ‘comb tooth’ et ‘German dantate’. Tout comme ‘Dantate Traps’, cette plante produit de petites dents triangulaires ; cependant ses dents sont plus écartées les unes des autres. Cette plante est très vigoureuse et peut être facilement bouturée ou divisée. De plus, la ‘Sawtooth’ produite par Thomas Carow est proche de la plante originelle. Ses caractéristiques sont très similaires à ceux de ‘Dantate Traps’. En fait, elles peuvent être regroupées dans le même genre de cultivars, ‘Dantate Traps Group’ avec aussi ‘Red pirhana’. Etrangement, ‘Dantate Traps’ et ‘Sawtooth’ n’ont pas été rapportées comme l’une dérivant de l’autre dans leurs origines.
Le deuxième cultivar européen a lui aussi été créé par Thomas Carow. La ‘Fused tooth’ fut officiellement reconnu au Savage Garden. Cette plante est réellement un cultivar spectaculaire. Les dents sont fusionnée entre elles de manière aléatoire, donnant une apparence étrange à la plante. Ces fusions diffèrent selon les périodes de l’année. C’est au début du printemps jusqu’au milieu de l’été que la plante produira de manière limitée ses pièges aux dents fusionnées. A partir de la fin de l’été, les dents sont extrêmement fusionnées. Là encore, ‘Sawtooth’ et ‘Fused tooth’ étaient déjà en distribution limitée dès 1995. La date exacte de leur création est inconnue, cependant Henning Von Schmeling, d’Atlanta, reçu le premier deux plantes à la fin des années 1980.

En 1996, où l’Akai ryu fut distribuée, il exitait une unique forme de dionée reconnue aux USA. Agristarts III de Floride créa une forme appelée ‘cup’, pas encore officialisée aujourd’hui. Je ne suis psa certain de la date à laquelle la ‘cup’ fut découverte, mais elle était en distribution très limitée aux alentours de 1998. A cette époque, Agristarts III distribua des milliers de dionées ‘cup’ avant de l’éliminer de son stock, presque un an plus tard. Comme l’a démontré un photographe, les lobes des pièges de la dionée ‘cup’ sont fusionnés en deux points : le centre de la côte du piège, et le point distal. La plante se propage aisément par reproduction asexuée, mais rares sont les plantes qui obtiennent des pièges d’une grande envergure, la moyenne étant plutôt aux environs d’un quart de pouce.

La prochaine dionée, aux informations très limitées, est la ‘clamshell’. Cette plante funt distribuée en nombre très limité aux alentours de 1995. Aujourd’hui, elle reste encore très rare. Je n’ai d’ailleurs aucune photo à inclure à ce commentaire. Ayant vu la plante, je peux fournir tout de même quelques détails. La ‘clamshell » est un petit cultivar qui ne dépasse pas 5cm de diamètre de piège à piège. Son unique caractéristique est d’avoir des pièges sans dents, aux bords ondulés. La ‘clamshell’ fut tout d’abord cultivée à Atlanta Botanical Gardens, jusqu’à ce qu’il y périsse.
La dionée ‘Bart Simpson’ est en distribution très limitée depuis 1996. Pas encore reconnue officiellement, elle a aussi été nommée ‘wacky traps’. En regardant une photo, nous remarquons qu’il n’y a pas beaucoup de dents sur le piège. En fait, le plus gros du piège est absent. Imaginez vous couper un piège dont les motifs sont en zigzag, parallèles à la côte du piège. Ceci est la plus remarquable caractéristique de la ‘Bart Simpson’. Même si ce n’est guère évident sur la photo, les pièges de ‘Bart Simpson’ sont très épais. Il a été décrit que, trop épais, les pièges gênent la rapidité de fermeture des pièges. Cette plante fut isolée par Thomas Carow.

De 1995 à 2002, il y eut au moins 3 occasions par lesquelles le prochain cultivar a été isolé. Cette plante est nommée non-officiellement ‘hedgehog’, ‘pompom’, et ‘scrub brush’. Les trois clones ont les mêmes caractéristiques, l’absence de fonctionnalité des pièges, trop épais sur l’extérieur du fait d’un excès de tissu végétal. Cet excès de tissu ressemble à une série d’épines. Cette plante est connue pour rester très petite, avec des plantes excédant rarement 1/8 pouce.
Au début des années 1970, il y eut des compte-rendus sur les ‘variances’ de dionées. On pense que, causés par un virus, les pièges et les pétioles ont prit cette variance. Malheureusement, celle-ci apparaîtrait rarement, et dans un type limité. Le reste du temps, la plante semble revenir à la forme type. Il est possible que ce soit durant les périodes de stress que la plante produit ses pièges caractéristiques. En 2001, un clone fut isolé aux USA, qui ne montrait pas ces imperfections. Ce clone produisait toujours de manière aléatoire des motifs allant du vert au blanc, en passant par le jaune. Chacune des feuilles comporte les caractéristiques du clone durant la période de végétation. Ce clone n’est pas encore officiellement reconnu.

Nommée de manière non-officielle ‘feather’, la prochaine dionée est originaire des USA. Isolée depuis 2001, cette plante produit un excès de tissu végétal sur la côte du piège. Celui-ci est projeté vers l’extérieur comme de petits doigts, ce qui donne au pétiole une apparence ‘emplumée’. Ce type de mutation a été remarqué dans le passé, avec une autre forme de clone qui avait tendance à revenir à la forme type. Le cultivar isolé en 2001 produit la caractéristique « plumes » sur chacune des feuilles.

Enfin, en 2002 fut rapportée un autre cultivar remarquable : La dionée ‘Fused petiole’, originaire des USA. Similaire dans la plupart des caractéristiques à la forme type, les pétioles de la ‘fused petiole’ continuent au delà du piège. Les bords de chaque lobe du piège sont fusionnés, formant une sorte « d’ailes » du pétiole. Par conséquent, le piège et le pétiole ne sont pas séparés. Ceci est le plus récent cultivar de dionée créé, et n’a pas encore été officialisé.

Plutôt imposante, cette liste n’en est pas pour autant complète. Ce n’est qu’une liste des cultivars de dionées stables qui ont été distribués. Il y a probablement d’autres formes qui ne sont pas encore en circulation. Car évidemment, certains cultivars peuvent ne pas être remarquables ni stables. J’espère que j’ai été capable de fournir quelques informations perspicaces de ces plantes. En outre, j’espère avoir souligné le besoin de nommer officiellement les cultivars. Avec les éditeurs de Carnivorous Plants Newsletter, j’espère avoir satisfait ce besoin. Vous pouvez me contacter si j’ai mentionné quoi que ce soit d’incorrect. J’ai essayé d’être aussi complet et précis que possible. Les images fournies avec les commentaires ne doivent pas être utilisées sans permission.
J’ai beaucoup apprécié les commentaires et suggestions de tous ceux qui ont permit la publication de ce site.Les pionniers des cultivars de dionées m’ont patiemment offert un support enthousiaste. Merci à Ron Gargliardo, Leo Song Jr., Henning Von Schmeling, et Barry Meyers-Rice. En outre, j’aimerais remercier Thomas Carow pour avoir isolé et distribué ses magnifiques plantes.

 
Messages: 294
Enregistré le: 20 Déc 2004 23:13
Localisation: provence

Messagepar le grand lapin » 02 Juin 2006 21:53

hello,

Bon je ne garantis pas que ce soit parfait, car j'ai eu du mal pour certaines expressions.. Néanmoins je me suis aidée du contexte pour ce que je ne trouvais pas et j'ai fais de mon mieux

ahhhhh !
j'apprécie l'effort, et la fidélité de la traduction ! bravo, match remporté par Cindyshady :wink:
bon, on disait donc que Carnibank t'enverra un lot de graines, à choisir dans sa liste.....on dira, hum....une dizaine d'espèces ? (y'a quand-même du boulot en traduc. ! )
je te contactes par MP

merci d'avoir participé à la traduction, tu as fait faire un grand pas en avant à notre base de données !

J'avoue que l'histoire me laisse perplexe puisque à ce jour aucun collectionneur spécialisé en "Dioneae" que je connais (cf: liste au dessus et quelques autres dont plusieurs sont allemands) ne connaissait un tel clone.

arf...et pourtant j'avais acheté la plante à un allemand.....mais bon, on verra bien, peut-être qu'un jour on en saura plus.

En fait c'est quoi l'ECC de Bonn 2000?

je parlais de la rencontre européenne annuelle des amateurs de plantes carnivores, qui aura d'ailleurs également lieu à Bonn en 2006
(arf, c'est EEC les initiales je crois)

En espérant que tu puisses trouver des traces de cette plante...

je sais que j'en ai distribuées, mais juste une ou deux, j ne sais pas si j'ai des photos (je n'ai pas d'apn) , il faut donc que je regarde
04°49' 58,63" N
52°29' 05,19" O
altitude : 20 m

Le mysticisme est le laxatif naturel de la science

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Tonnegrande Guyane_Française

Messagepar cindyshady » 02 Juin 2006 22:00

Une dizaine! Je n'en espérais pas tant! Et tout en apprenant du vocabulaire en plus :D
Merci mille fois :D

 
Messages: 294
Enregistré le: 20 Déc 2004 23:13
Localisation: provence

Messagepar dydylamouche baveuse » 03 Juin 2006 10:01

oh merci, toi "cindyshady"...

:e301

et merci aux deux autres oiseaux :wink:

c'est vrai que ces histoires de clones, de mutants et de cultivars me laisse un peut perplexe... :?

surtout quand je lis ceci
et découvert dans une jardinerie par Guttata il y a un an.


(je suis tombé amoureux de sawtouth...)
je rappelle que ceci peut etre contesté, amélioré ou approuvé...

 
Messages: 993
Enregistré le: 15 Aoû 2005 8:36
Localisation: moselle / vosges / bas rhin

Suivante

Retourner vers Dionée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité