formule chimique d'un drosera...

Vous avez une question ? Vous avez la réponse ? Vous voulez partager votre expérience sur ces plantes, ce forum est fait pour vous.

formule chimique d'un drosera...

Messagepar le grand lapin » 09 FĂ©v 2004 1:09

hello,

j'ai trouvé cette analyse des constituants d'un drosera ici :arrow: http://www.swsbm.com/Constituents/Drosera_spp.txt

DROSERA SPP (Droseraceae) "Generic Sundew"

3-8-DIHYDROXY-PLUMBAGIN Leaf 100 ppm

7-METHYL HYDRO JUGLONE Leaf

7-METHYL JUGLONE Entire plant 250 ppm

A PELTATONE Entire plant 9 ppm

BIRAMENTACEONE Entire plant 14 ppm

DROSERA CAPENSIS ACIDIC POLYSACCHARIDE Leaf

DROSERONE Leaf 1,000 ppm

DROSERONE-5-O-BETA-D-GLUCOSIDE Aerial parts

GOSSYPETIN Leaf

GOSSYPIN Leaf

ISO-GOSSYPITRIN Leaf 500 ppm

MYRICETIN Entire plant

PLUMBAGIN Leaf 5,000 ppm

PLUMBAGONE Entire plant

QUERCETIN Entire plant

QUERCETOL Entire plant
---------------------------------------------------
ppm = parts per million




il y a des traducteurs dans la salle ?

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Macouria Guyane_Française

Messagepar Alexis » 09 FĂ©v 2004 8:11

c'est sacrément compliqué en tout cas!

DROSERONE-5-O-BETA-D-GLUCOSIDE


les droseras ont leur propre protéine ou molécule?

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2524
Enregistré le: 31 Aoû 2003 13:38

Messagepar le grand lapin » 09 FĂ©v 2004 14:05

hello ,

oui Alexis...la "Droserone" est un "anti-tussif" , et c'est à cause de cette molécule que l'on arrache de millions de Drosera rotundifolia, anglica, intermedia et madagascariensis en Europe et en Afrique......

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4805
Enregistré le: 31 Aoû 2003 14:54
Localisation: Macouria Guyane_Française

Messagepar Alexis » 09 FĂ©v 2004 16:58

Quoi!
:cry:

Et tu laisses ton chat-lapin fumer! :evil:

lol, plus sérieusement, une prime à celui qui synthétisera le droserone!!!
--> voilà un beau financement de la part de la communauté! cf. le sujet "quels services"

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2524
Enregistré le: 31 Aoû 2003 13:38

Messagepar Philippe Namour » 09 FĂ©v 2004 17:59

Alexis a Ă©crit:
DROSERONE-5-O-BETA-D-GLUCOSIDE


les droseras ont leur propre protéine ou molécule?


Voyons Alexis la droserone[b]-5-O-béta-d-glucoside est un sucre et non une protéine ! :wink:

Cela dit Drosera est aussi très riche en plumbagine, comme la Dionaea d'ailleurs. la majorité des autres substances sont des dérivés phénoliques (la drosérones est le 1,4-naphtoquinone si mes souvenires sont bons) qui sont des antiseptiques.

Enfin, il ne s'agit pas de "la formule chimique du droséra", les organismes vivants sont plus que la somme de leurs composants chimiques :lol:
Il y a aussi leur organisation

Philippe

 
Messages: 316
Enregistré le: 03 Sep 2003 6:56
Localisation: Lyon

Messagepar Anne-lisae » 09 FĂ©v 2004 22:52

Dans mon coin, j'ai fait quelques recherches et je peux essayer de traduire la charmante liste mais au final, je ne suis pas très sûre que cela soit passionnant :roll: :roll: .
J'ai peur que ce qui suit soit un peu compact mais Grand Lapin voulait savoir alors...

DROSERA CAPENSIS ACIDIC POLYSACCHARIDE est un composant de la paroi végétale.

DROSERONE, PLUMBAGINE, 3-8-DIHYDROXY-PLUMBAGINE ,7-METHYL HYDRO JUGLONE, BIRAMENTACEONE (isolée à partir de Drosera ramentacea Burch) et 7-METHYL JUGLONE (ou rossolide) sont des quinones (naphtoquinones).
Ces molécules polyphénoliques absorbent certaines longueur d’ondes (la juglone et la plumbagine sont des pigments jaunes).
Elles interviennent dans la production d’énergie des cellules végétales via la photosynthèse (transport d’électrons).
Elles possèdent des propriétés antifongiques, antivirales et antibactériennes. :)
Dans un contexte pharmacologique : des tests ont montré que la juglone et la plumbagine étaient nuisibles pour la viabilité des cellules de la peau (production de radicaux libres toxiques) : les traitements dermatologiques basés sur ces molécules sont donc employés avec des posologies très « faibles ».
La PLUMBAGONE doit être une autre naphtaquinone, elle a été isolée en 1959 par une équipe française à partir de Drosera auriculata Backh.
Les racines de Nepenthes thorelii contiennent en plus la 2-methylnaphthazarine, l’octadecyl caffeate, l’iso-shinanolone qui semblent posséder des propriétés contre la malaria. :D
Ces naphtaquinones peuvent être conjuguées à des glucides, c’est le cas de DROSERONE-5-O-BETA-D-GLUCOSIDE, cela permet, à mon sens, un stockage de sous forme inactive.Il a été démontré chez Drosera gigantae que cette molécule est responsable de sa coloration rouge-marron. :razz:
A partir de Drosera peltata var. lunata (Tibet), une équipe scientifique a isolé 3 quinones précitées et en plus des lipides membranaires des cellules végétales : le stigmastérol et le béta-sitostérol. :lol:


QUERCETINE, QUERCETOLE, GOSSYPETINE, GOSSYPINE, ISO-GOSSYPITRINE (flavonols) et MYRICETINE sont des flavonoides.
Ce terme rassemble une très large gamme de composés naturels appartenant à la famille des polyphénols mais différents des naphtaquinones.
Ce sont des pigments naturels au même titre que les chlorophylles (couleur verte) et les caroténoïdes (nuances jaunes et orangées) . Si tous les flavonoïdes n'absorbent pas dans le domaine visible, ils présentent tous une bande dans l'ultra-violet proche du visible.
Certains insectes, telle que l'abeille, distinguent les fréquences de radiation dans le domaine ultra-violet et visible et montrent des préférences pour certaines teintes.
Les propriétés pharmacologiques des flavonoïdes sont davantages étudiées de nos jours: par exemple, les proanthocyanidols présents dans le vin rouge, peu dans le vin blanc, ont une activité protectrice contre l'infarctus du myocarde, et s'opposeraient aux processus de formation des plaques athéromateuses dans nos artères. :D :D :D
Ensuite, la QUERCITINE et la MYRICETINE ont une capacité neuroprotectrice et pourraient faire l’objet d’un traitement pour l’ischémie cérébrale.
La GOSSYPINE possède une propriété analgésique et pourrait remplacer la morphine car elle présente l’avantage de ne pas induire de dépendance organique (je mets des réserves sur mon interprétation).


Pour la A PELTATONE, je ne sais pas. :oops:

Bon voilà, j'espère que vous n'êtes pas mort d'ennui. Si vous lisez ça, c'est que vous êtes allé jusqu'au bout et ça me fait franchement plaisir!
Si vous voulez les références des articles scientifiques, pharmacologiques d'où j'ai tiré ça, n'hésitez pas.
PS: faites de la bio,on s'amuse comme des fous!!! :razz:
:razz: :razz:
Un OGM nommé Drosera reznoreae...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 156
Enregistré le: 22 Jan 2004 14:08
Localisation: Marseille

Messagepar Alexis » 10 FĂ©v 2004 7:23

c'est très intéressant je trouve!

merci anne-lise!


Les racines de Nepenthes thorelii contiennent en plus la 2-methylnaphthazarine, l’octadecyl caffeate, l’iso-shinanolone qui semblent posséder des propriétés contre la malaria.


j'ai entendu parler de racines d'autre neps (ampullaria je crois) contre le mal de ventre. des infos?


a++
alexis

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2524
Enregistré le: 31 Aoû 2003 13:38

Messagepar Philippe Namour » 10 FĂ©v 2004 9:17

Anne-lisae a écrit:Si vous voulez les références des articles scientifiques, pharmacologiques d'où j'ai tiré ça, n'hésitez pas.
PS: faites de la bio,on s'amuse comme des fous!!! :


Ou de la biochimie végétale car il faut savoir que les végétaux sont les synthétiseurs de molécules chimiques les plus grands et imaginatifs. D'ailleurs en DEA de biochimie de Lyon il est conseillé à tous les étudiants de passer la valeur de biochimie végétale.
En fin de compte comme l'a expliquer Anne Lisae ce n'est pas si compliqué il faut savoir certaines strucuture de base et la famille des composés phénoliques ou polyphénols en est une puis on ajoute des radicaux de-ci de là !:lol:
ainsi la juglone qui tire son nom du noyer est le 5-hydroxy- 1:4-napthoquinone
la plumbagone dont le nom vient du plumbago est le méthyl-2-hydroxy-5-naphtoquinone
etc....

Bref c'est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît

Anna Lisea, je suis fortement intéréssé par tes articles concernant Drosera

Cordialement
Philippe

 
Messages: 316
Enregistré le: 03 Sep 2003 6:56
Localisation: Lyon

Messagepar mij » 10 FĂ©v 2004 10:19

Faite de la MĂ©decine, c'est hilarant (bah, si on s'amuse en faisant de la bio).

Il me semble que les laboratoires pharmaceutiques recherchent l'action antitussive de la plumbagone. VoilĂ  que je vois droserone. En clair, je suis perdu. Quelqu'un pourrai-il m'expliquer le lien entre plumbagone et droserone ?
http://www.mijossi.com/2plantescarnivor ... inale.html
Un lien tiré de mon site.

Une rectification, (petite), les propriétés pharmacologiques des flavonoïdes sont une protection cardio-vasculaire globale (pas seulement de l'infarctus du myocarde). Le vin avec du tanin (Bordeaux) est bon pour le réseau artériel, la Médecine en conseille l'absorption de 2 verres par jour.

Je veux bien la référence des articles.

Merci.
jean rémi.

 
Messages: 1608
Enregistré le: 14 Oct 2003 15:13
Localisation: 91 et 15

Messagepar Philippe Namour » 10 FĂ©v 2004 14:33

mij a Ă©crit:Il me semble que les laboratoires pharmaceutiques recherchent l'action antitussive de la plumbagone. VoilĂ  que je vois droserone. En clair, je suis perdu. Quelqu'un pourrai-il m'expliquer le lien entre plumbagone et droserone ?


Voila ce que j'ai

la plumbagone : 2-méthyl-5-hydroxy-1,4-naphtoquinone
la drosérone : 7-méthyl-5-Hydroxy-1,4-naphthoquinone

bref c'est un groupement méthyle que se balade, mais je vais chercher la nomencalture de numérotation des polyphénoles et dessiner les formules développées

Une rectification, (petite), les propriétés pharmacologiques des flavonoïdes sont une protection cardio-vasculaire globale (pas seulement de l'infarctus du myocarde). Le vin avec du tanin (Bordeaux) est bon pour le réseau artériel, la Médecine en conseille l'absorption de 2 verres par jour.


Heu pas seulement le bordeaux, les vins du sud sont largement aussi concentrés en tannins qu'un bordeaux. Il suffit de goûter un madiran pour tâter des tannins

Philippe

 
Messages: 316
Enregistré le: 03 Sep 2003 6:56
Localisation: Lyon

Suivante

Retourner vers Byblis, Drosera, Drosophyllum, Roridula

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron