Page 1 sur 4

culture à la verticale céphalotus

MessagePosté: 20 Aoû 2010 19:12
par max31cscp
Je vais faire un petit arrêt sur la culture des céphalotus: les plantes poussent sur un mur vertical suintant d'eau, non ? On a pas tendance à les cultiver plutôt à plat ? peut être que l'on obtiendrai un meilleur résultat les cultivant à la vertical .... comme les grassettes.

MessagePosté: 20 Aoû 2010 19:24
par Kinabalu
Merci max.

Kina.

MessagePosté: 21 Aoû 2010 16:47
par max31cscp
sur les photos que j'ai vu, les céphalo poussent à la verticale ... j'essayerai un jour, on verra bien

MessagePosté: 21 Aoû 2010 18:54
par gwenn
la glycine est une plante grimpante si tu la plantes en plein milieu d'un champ elle ne va pas monter en hauteur, elle va rester rampante
peut etre que pour le céphalotus c'est la meme chose, et qu'avec l'aide d'un tuteur naturel il va pousser à la verticale ...
enfin c'est ce que j'en pense :p

Guenael

MessagePosté: 21 Aoû 2010 19:06
par max31cscp

MessagePosté: 22 Aoû 2010 19:19
par caro
Ces photos m'ont aussi déconcerté (outre que c'etait pas à Albany!!! on nous a menti !!! )! je pense que c'est vraiment un truc à tenter car beaucoup de cepha sont mort chez moi pour cause de trop d'eau... par contre la mise en oeuvre doit être un peu galère...
tiens on devrait proposer ca au JB de Lyon dont les cepha sont bouffés à l'oidium et ils ont deja le mure ruisselant!
caro

MessagePosté: 22 Aoû 2010 19:41
par max31cscp
oui, je pense qu'il faut faire le même système que le mur de pinguiculas au JB de Lyon mais réduire le débit d'eau serait le mieux je pense ... cependant il est en béton allégé... donc c'est pas top.
Caro, je pense pas que se soit très compliqué à faire ( bon c'est vrai je suis bricoleur mais bon ...).

Une pompe d'aquarium et des matériaux de récup styl fils de fer ... voir grillage.

MessagePosté: 22 Aoû 2010 19:55
par Kinabalu
C'est sans aucun doute, un test à realiser. Plusieurs photos in-situ montre bien cette avalanche de céphalotus.

J'en avais parlé dans un autre post, de la rubrique, et je continue à ne pas très bien comprendre cette plante après plusieurs tentatives.
Ces 2 dernières années, je ne vais pas me plaindre, mais je suis tous les jours un peu plus étonné. Ils baignent les pieds dans l'eau, hiver comme été.
Hiver, pour noyer les cochenilles, et en été bien trempé car il fait trop chaud.


Kina

MessagePosté: 22 Aoû 2010 20:39
par eclipse
et quand on voit mon post sur celui qui a survécu à 6 mois de sècheresse non stop et qui surtout a eu un déclic pour repartir que je comprends encore moins !
A+

Fab

PS : au moins je n'ai pas d'iodium

MessagePosté: 22 Aoû 2010 21:40
par Kinabalu
Oui deux extrêmes ! :D

Kina.