Héliamphora sans usine à gaz: Est-ce possible?

Vous avez une question ? Vous avez la réponse ? Vous voulez partager votre expérience sur les Sarracenia et les Darlingtonia, ce forum est fait pour vous.

suite

Messagepar jeff » 22 Oct 2006 16:59

je ne parle pas de l' exception qui confirme la regle, les sarracenia purpurea et encore je voudrais bien voir la plubication qui le certifie de maniere scientifique (pour ceux qui l'ont je suis preneur).

jeff

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1416
Enregistré le: 01 Sep 2003 7:07
Localisation: LE MANS - groupe GASPER

Messagepar juju87 » 05 Aoû 2012 0:24

Bonjour en retard,

:P

Premierement, (et ce n'est que mon avis)

Je doute fortement que le sommet des tepuys atteignent les 35,40C.
Si les temps depassent les 27C 28C en culture, la plante passe en mode survie et refait des urnes juvenile(a ne pas confondre avec la formation de rejets).
Personnellement, je dirige le flux de mon air climatisè directement sur les terra fermés, donc j'obtien une temperature de 23C-24C, avec 95% d'hygrometrie. Biensur, jamais d'eau stagnante aux pieds dans ces conditions. Si l'heliamphora subit des temperatures de 30C et plus, combiner avec un manque de lumiere, la plante va etre etroite et tres haute. Dans ces conditions, la plante ne fait que survivre, et je me demande pourquoi avoir des heliamphora dans ce cas.

Secondly, les racines des heliamphora ne servent pas uniquement.a maintenir la plante droite, mais aussi a pomper l'eau. De plus elles permettent la regulation de la temperature de la plante.

Pour finir, aucune plantes carnivores, sauf les s.minor et les darlintonia, ne necessitent d'avoir des insectes vivant. Mes pings et mes drosera s'enroulent tres bien autour des morceaux de bloodworms sechés.
Même les VFT, suffit de leur masser doucement la feuille piege après la fermeture pour la faire sceller, et digerer.

Juju
juju87

 

suite

Messagepar jeff » 05 Aoû 2012 7:24

et pourtant par temps clair il semble que ce soit le cas par endroit.

depuis que je pratique leur culture je n'ai jamais vu ce mode de comportement.

un manque de lumiere en effet provoque un etiolement de la plante avec des couleurs plus vertes pales ( sans cuilliere a nectar rouge vif ),des urnes plus graciles.
D'ailleurs sur certains heliam 'in situ' c'est parfois le cas.

cet etiolement est reversible , ,d'ailleurs l'inverse des urnes toujours très rouge est aussi contestable , chacun a mon avis fait ce qu'il entend avec les moyens qu'il a.

Bien au contraire une proie vivante est toujours un plus pour déclencher le phenomene des enzymes et donc l'assimilation des proies , sauf sur certaine protocarnivore comme par exemple les heliamphora et d'autres.

Il faut rester en coherence avec la nature , 'IN SITU' il n'y a pas de petites mains qui leurs apportent a manger ou qui les massent , forcement les proies sont vivantes sauf peut être sur quelques plantes qui ont besoin d'un insecte tiers pour faire le boulot.

jeff

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1416
Enregistré le: 01 Sep 2003 7:07
Localisation: LE MANS - groupe GASPER

Messagepar juju87 » 05 Aoû 2012 23:00

Bonjour jeff :)

C'est un coup de chance ! Car je ne reviens que tres rarement sur mes posts.

Je comprends ta logique, et je la respecte.

Neanmoin je ne suis pas d'accord.

Nous ne sommes pas 'in situ' , mais en culture fermé. C'est impossible reproduire exactement les même conditions que dans leur habitats naturels.
Alors si nous n'adaptons pas nos techniques de culture en consequence, nous allons nous retrouver avec diverses problèmes et maladies, comme la moitiés des posts que je lis dans ce forum.

Un bon exemple, c'est la nourriture justement. Jamais une plante en culture n'assimilera aussi vite le nitrogen(azote) des insectes que une plante 'in situ'.
Donc meme si la plante est capable de capturer certain insectes dans la nature, lui donner ces même insectes en culture fermè peut entrainer des problèmes. C'est la raison pour laquelle je contrôle parfaitement la taille du morceau de nourriture que je leur donne.
Pour un peu plus de realisme, on peux jouer un peu avec le morceau de nourriture sur la feuille, pour simuler une proie qui se debat.
Mais a mon experience c'est inutile, parce que mes pings par exemple, font tellement de liquide digestif que ca descend sur la feuille en goutelettes.


Juju
juju87

 

suite

Messagepar jeff » 06 Aoû 2012 8:37

tu fais comme tu l'entend .

pour ma part je les cultive avec mes conditions a moi , en me rapprochant le plus possible de leur conditions 'in situ' .

comme pour les ping , les heliamphora ne sont pas plus malades ni plus compliqués que les autres CP ( et autres plantes d'ailleurs) , avec une très bonnes experience des 2 genres on s'en aperçoit , il y a juste souvent des fautes de cultures qu'il faut corriger pour ne pas induire un tas de probleme .

ces 2 genres prennent dans la nature ce qui leur passent sous le nez en fait peu de choses, aussi chez moi les ping se debrouillent seules , les heliamphora ont droit ( puisqu'il sont en terra fermé)de temps en temps a des insectes vivants ( c'est pas necessaire qu'ils le soient pour ce genre).
En principe pendant que les insectes sont presents , printemps-ete , je leur donne , des punaises des bois et une gourmandise pour eux des forficules ( perce oreille) , ça les booste pas mal , et ce 1 à 2 fois par mois sans plus, la aussi attention aux indigestions.

jeff

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1416
Enregistré le: 01 Sep 2003 7:07
Localisation: LE MANS - groupe GASPER

Messagepar Pépée » 06 Aoû 2012 9:23

Salut!

Je suis content de voir que mon post de 2003 continue à faire son chemin!
J'ai la réponse à ma question posée: c'est oui.
J'ai fait quelques erreurs au début avec des plantes trop jeunes sans doute, j'en ai perdu deux je crois.
Mes héliamphoras poussent bien sans aucun système de refroidissement etc.
Ils sont dans un grand terra sous des néons dans mon appartement.
Température max: 25 °C température min: 16°C
Les urnes sont belles l'hiver mais parfois évasées l'été, pas toujours.
Ils sont devenus bien gros.
Pour avoir été sur le Roraima pendant deux jours, la température n'a pas dépassé 25°C et est descendue entre 5 et 10°C la nuit. ça caille vraiment.
Comme les nuages passent, il y a alternance de brume et Soleil, parfois les deux. C'est ce que je recrée avec un brumisateur à ultrasons qui fonctionne par intermittence. Cela les a boostés.
Je leur donne ces saletés de petits escargots qui boulottent mes orchidées.
Par contre, mes conditions sont trop limites pour certaines népenthes highland comme villosa. Même lowii et inermis sont trop peu poussantes, rajah grossit bien en revanche.

Un post de bientôt 10 ans! Et toujours la même passion!

Laurent.

 
Messages: 575
Enregistré le: 16 Sep 2003 21:26

Messagepar yorkmouth » 06 Aoû 2012 12:20

Comment fais tu pour voir 25°C sans refroidissement car chez moi c'est plutôt 30/35 ! Tu as quoi comme éclairage exactement ?
Forum associatif Dionée : Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 429
Enregistré le: 23 Mar 2010 17:13
Localisation: Grasse 06

Messagepar Pépée » 06 Aoû 2012 12:50

Très simple: j'habite à Cherbourg... Et néons type aquarium avec ballast à l'extérieur du terra.

 
Messages: 575
Enregistré le: 16 Sep 2003 21:26

Messagepar juju87 » 21 Aoû 2012 23:01

Jeff: tu me demande des pings canadiens en message privé, ca va me faire plaisir de t'envoyer des graines, mais encore faudrait-il que je sache quelles especes tu as besoin!

:)


juju
juju87

 

Précédente

Retourner vers Darlingtonia, Heliamphora, Sarracenia

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron