Les Heliamphora

Vous avez une question ? Vous avez la réponse ? Vous voulez partager votre expérience sur les Sarracenia et les Darlingtonia, ce forum est fait pour vous.

Les Heliamphora

Messagepar Vince81 » 25 Nov 2012 21:53

Les Heliamphora


Image

Les Heliamphora (ou amphores des marais) (Sarraceniaceae) sont des plantes qui poussent uniquement en Amérique du Sud, sur les tepuis (hauts plateaux de grès) ou sur des Cero (pics) au Vénézuela, au Guyana et au Brésil.
Comme la majorité des tepuis n'ont pas encore été (complétement) explorés, régulièrement de nouvelles espèces sont décrites et introduites en culture.

Ce sont des plantes avec des feuilles modifiées en urnes, généralement coiffées d'une cuillère à nectar rouge impliquée dans l'attraction des futures proies. Ces feuilles, de couleur rouge ou verte (suivant l'espèce mais surtout, suivant l'ensoleillement/l'éclairage) possèdent un trop-plein (un trou au milieu de la feuille) ou un "profond décolleté", adaptions qui permettent d'éviter le débordement des urnes et l'évacutation des proies capturées par un excès d'eau de pluie.

Un trop plein est visible (trou vers le bas de l'urne):
Image

Quelques cuillères à nectar:
ImageImage
ImageImage

Ces plantes attirent et capturent les insectes qui meurent au fond de leurs urnes, mais elles ne produisent pas d'enzymes, à l'exception de H. tatei qui a été montrée comme pouvant produire une activité protéolytique.
En raison du fait qu'elles ne digèrent pas les proies par leurs propres enzymes, mais, se reposent sur des bactéries au fond des urnes qui dégradent les proies, les plantes n'ayant plus qu'à assimiler le produit de la digestion, vous les trouverez souvent qualifiées de proto-carnivores dans la littérature.

Ces plantes sont considérées comme plantes d'altitude (highland) vu que la majorité des espèces vivent aux environ de 2000m.
Certaines poussent Ă  des altitudes plus basses, notamment H. ciliata qui pousse vers les 900m quand d'autres se retrouvent bien plus haut, comme H. elongata qui pousse Ă  2600m ou H. hispida jusqu'Ă  3000m.

Sur ces hauts plateaux, d'abondantes averses tombent fréquemment et de ce fait, les nutriments sont lessivés et entrainés avec l'eau. Les températures sont fraiches, avec une forte amplitude thermique journalière (parfois moins de 5°C la nuit, et pouvant monter jusqu'à 25-30°C le jour). La luminosité est très intense, malgré le fait que les sommets soient souvent couverts par les nuages.

Les Heliamphora se cultivent généralement dans des substrats classiques tels que 50% tourbe et 50% allégeants, ou bien 50% sphaigne morte et 50% perlite. Vous retrouverez presque autant de substrats que de cultivateurs, en allant du 100% tourbe blonde au 100% sphaigne vivante.

Vous observerez la même variation au niveau des conditions de culture apportées par les cultivateurs de ce genre.
Certains les font pousser derrière une fenêtre bien exposée, d'autres dans des serres (non soumises au gel), d'autres encore dans des caves, sur leur balcon, dans leur jardin, dans des terrariums ou des terrariums réfrigérés. Je vous invite à lire les différents sujets du forum qui vous permettront de vous donner une idée de leur culture si vous souhaitez vous lancer dedans.
Sachez que l'on conseillera de manière globale de fournir à sa plante un substrat aéré et drainant (tourbe blonde, sable, et perlite par exemple), une lumière très intense, une hygrométrie plutôt élevée, une bonne ventilation, les pieds ne baignant pas dans l'eau et des températures fraiches, avec une baisse significative la nuit. Facile :wink:.

On conseille souvent à un débutant de commencer avec les hybrides, supposés plus tolérants, ainsi que H. minor ou H. heterodoxa. Leur prix est également souvent plus bas, ce qui déçoit moins si vous perdez la plante.
A noter que H. ciliata, poussant à une altitude plus faible que la plupart des plantes du même genre, pourrait être un bon candidat pour un terrarium aux conditions intermédiaires de température (ni lowland, ni highland).

On trouve parfois des Heliamphora en jardinerie. Ne faites pas confiance aux étiquettes, et nommez simplement votre plante Heliamphora hybride, et faites vous la main avant de passer aux autres espèces du genre.
Par ailleurs, certains Heliamphora vendus par des professionnels sont également mal identifiés. Le problème étant que si vous recevez une plante juvénile ou bien un Heliamphora qui poussait dans de mauvaises conditions de culture, vous mettrez un certain temps à vous en rendre compte.
La réciproque est vraie, ce n'est pas parce que votre plante n'affiche pas immédiatement tous les caractères qu'elle doit exprimer en étant adulte qu'il vous faut immédiatement la releguer au niveau d'une plante mal identifiée.
Egalement, il existe souvent plusieurs clones introduits en culture (rendez-vous ici pour en discuter) de chaque espèce, de la même localité. Ne partez donc pas en guerre si votre plante ne ressemble pas aux quelques photos que vous connaissez de cette espèce. Par ailleurs, beaucoup de gens ont l'habitude de se référer qu'à une ou deux photos provenant de plantes in situ, alors qu'elles ne représentent pas forcément toute la variabilité de l'espèce.

Ce sont des plantes qui poussent plutôt lentement comparées à d'autres plantes carnivores: il vous faut être patient!

Enfin, certaines collections sont sporadiquement décimées par un champignon, sans pour autant que l'on sache comment l'éviter.
Des traitements à base de propamocarbe sont parfois proposées en préventif, mais, sans garantie d'efficacité.

Une hampe florale:
Image

Espèces décrites et principales localités:

Heliamphora arenicola {Tramen Tepui}
Heliamphora ceracea {Cerro Neblina}
Heliamphora chimantensis {Chimanta Tepui}
Heliamphora ciliata {Gran Sabana}
Heliamphora collina {Foothills Testigos}
Heliamphora elongata {Ilu Tepui, Karaurin Tepui, Yuruani Tepui}
Heliamphora exappendiculata {Akopan Tepui, Amuri Tepui, Apacapa Tepui, Aprada Tepui, Araopan Tepui, Chimanta Tepui}
Heliamphora folliculata {Aparaman Tepui, Kamakaiwaran Tepui, Murosipan Tepui }
Heliamphora glabra {Roraima Tepui, Wei Tepui}
Heliamphora heterodoxa {Gran Sabana}
Heliamphora hispida {Cerro Neblina}
Heliamphora huberi {Akopan Tepui, Amuri Tepui, Angasima Tepui}
Heliamphora ionasii {Ilu Tepui, Tramen Tepui}
Heliamphora macdonaldae {Cerro Duida}
Heliamphora minor {Auyan Tepui, Cerro La Luna}
Heliamphora minor var. pilosa {Auyan Tepui, Cerro La Luna}
Heliamphora neblinae {Avispa Tepui, Cerro Aracamuni, Cerro Neblina}
Heliamphora nutans {Kukenam Tepui, Roraima Tepui, Yuruani Tepui}
Heliamphora parva {Cerro Neblina}
Heliamphora pulchella {Akopan Tepui, Amuri Tepui, Angasima Tepui, Apacapa Tepui, Chimanta Tepui, Churi Tepui}
Heliamphora purpurascens {Ptari Tepui}
Heliamphora sarracenioides {Ptari Tepui}
Heliamphora tatei {Cerro Huachamachare, Cerro Marahuaka, Cerro Duida}
Heliamphora uncinata {Amuri Tepui}

Taxons en attente de description:

Heliamphora sp. nov. Akopan
Heliamphora sp. nov. Angasima
Heliamphora pulchella taxon non complétement décrit d'Amurí Tepui

Autres:

Heliamphora minor “Burgundy Black”: clone produit par A. Wistuba.

Heliamphora x “Tequila” : l'épithète "Tequila" est accordé à un lot de graines issu d'un croisement inconnu réalisé par G. Mansell (Exotica Plants, Australia). Il existe ainsi plusieurs clones bien différents sous ce nom, parfois désignés par une lettre. Ex: H. x "Tequila" clone A

H. nutans “Giant” : la plante appelée et vendue sous ce nom est en fait l'hybride H. nutans x glabra
Vince
Mes plantes
Mon terrarium highland
Liste de culture

"Il n'y a pas de plante difficile, il faut juste trouver les bonnes conditions"

Aide-toi et le ciel forum t'aidera.

Avatar de l’utilisateur
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4022
Enregistré le: 23 Sep 2007 20:16
Localisation: 81 Albi

Retourner vers Darlingtonia, Heliamphora, Sarracenia

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité