Identification des DIONAEA de jardinerie

Dites.. c'est quoi cette plante ? Poster ici la photo de la plante à identifier.

Identification des DIONAEA de jardinerie

Messagepar Vince81 » 20 Oct 2012 18:14

Image



Une dionée au rayon "plantes carnivores":
Vous avez acheté une dionée sans dénomination précise (ou Dionaea muscipula, Venus Flytrap ou attrape-mouches de Venus,...), et vous cherchez à l'identifier? Quelle est donc cette espèce de dionée?

Il s'agit tout simplement d'une Dionaea muscipula et uniquement.

Il n'existe aucune autre espèce, sous-espèce, variété ou forme taxinomique chez la dionée. Donc, à partir du moment où vous avez acheté une D. muscipula sans étiquette, cela sera toujours une D. muscipula.


Cela ne pourrait pas être un cultivar? Qu'est-ce qu'un cultivar?

Vous avez déjà pu voir ces noms-là:
D. muscipula 'Akai Ryu'
D. muscipula 'Bohemian Garnet'
D. muscipula 'Korean Melody Shark'
D. muscipula 'Blanche Hermine'
D. muscipula 'Korrigans'
D. muscipula 'Microdent'
D. muscipula 'Coquillage'
D. muscipula 'Alien'
...

Ce sont des plantes dont l'expression de leur patrimoine génétique unique leur confère des caractéristiques souvent spectaculaires et extraordinaires (dans le sens "pas commun"), et qui ont été sélectionnées par l’homme pour ces raisons.

Cultivar vient de Cultivated Variety, en référence à la sélection d’origine humaine, et que l’on cultivera pour des intérêts humains (esthétique, rendement, autre…). Le terme de "sélectionnées" et non "créées" est utilisé, parce que ces plantes peuvent avoir une origine naturelle c'est-à-dire, une plante qui collectée in situ (par exemple, Sarracenia leucophylla 'Hurricane Creek White').

Généralement, les cultivars de dionées sont issus d'un semis, où le hasard du brassage génétique et des mutations les ont rendus visuellement très différents des autres semis (qui sont tous différents entre eux). De là, résulte donc un clone, unique.

Ainsi, pour reproduire de telles plantes uniques, il faut les reproduire de manière végétative, c'est à dire, par bouture, division et toutes autres méthodes qui conservent le génome originel de la plante mère. Il vous faut cloner la plante.

En gros, si vous avez des graines d'un cultivar, vous ne pourrez jamais appeler sa descendance avec le même nom: des semis issus de D. muscipula 'Akai Ryu' ne pourront pas être appelés D. muscipula 'Akai Ryu', même s'ils sont tout rouge et non différentiables de la plante mère.
Si c’est une autopollinisation (soyez en sur, par exemple, avec un sac qui exclue tous les pollinisateurs potentiels qui emprisonne la hampe florale), vous pouvez appeler ces semis D. muscipula ‘Akai Ryu’ x ‘Akai Ryu’.
D'où l'importance d'un étiquetage rigoureux de nos collections.

Votre jolie dionée achetée en jardinerie ne pourra donc pas porter le nom d'un cultivar existant déjà, aussi ressemblant soit il :wink:.
Vous avez acheté une dionée sans nom, cela restera une dionée sans nom à laquelle on ne pourra pas donner un nom préexistant!

Qu'est-ce qu'un cultivar enregistré?
Parfois, on vous parlera de « cultivar enregistré ». Ce genre de remarque provient du fait que les "vrais" cultivars sont des cultivars reconnus officiellement, et qui auront été enregistrés (répertoriés) en étant publiés dans une revue (scientifique).
Vous pouvez trouver ici la liste de ces cultivars officiels:
http://www.carnivorousplants.org/cultiv ... me=Dionaea
Observez l'utilisation des guillemets anglais '. Ceux-ci permettent de préciser que la plante est un cultivar reconnu officiellement.

D'autres plantes méritantes (ou pas) sont diffusées en culture. Parfois, et je partage cette pratique, ces plantes sont appellées des clones, c'est-à-dire des plantes uniques, à reproduire de manière végétative, mais non enregistrées. Il en existe une grande armée, aussi, je vous recommande la plus grande prudence et rigueur si vous souhaitez lui donner une appellation lorsque vous en parlez ou que vous la prenez en photo.
Théoriquement, il serait rigoureux d'encadrer son pseudonyme avec des guillemets français ".

Exemples:
D. muscipula 'Akai Ryu'
D. muscipula "multipiègesdelamort" (ou D. muscipula "Urnesque", pour anticiper l'exemple que je vais développé ci-dessous dans ce post).

Pour une rigueur aboutie, rendez-vous ici: International Code of Botanical Nomenclature

Plus d'infos sur la procédure pour enregistrer un cultivar:
http://www.carnivorousplants.org/cultivars/register.php

N'oubliez pas que la taxonomie, il y a toujours de vastes débats. Notre obsession de vouloir mettre la nature dans des petites boites est souvent mise à mal. Cependant, certaines règles sont très rigoureuses, et il faut au moins savoir qu'elles existent.
Cette fiche a pour but de vous conseiller de prendre du recul sur les noms à donner aux dionées, sur la manière de les écrire, et sur la rigueur qu'il faut avoir dans l'étiquettage de votre collection.

N'oubliez pas de toujours garder une trace de son origine: la traçabilité devrait théoriquement toujours permettre de remonter de cultivateur en cultivateur jusqu'au vendeur originel de la plante, et ainsi s'assurer de "l'exactitude de la plante achetée."

La plante est vraiment très étrange: peut-on le préciser?
Vous semez ou vous achetez une nouvelle plante, et celle-ci s’avère être très bizarre. Vous n'avez jamais vu ça, elle possède quelque chose (ou ne le possède pas) que les autres n'ont pas. Prenons un exemple: une urne au bout de chaque feuille. Un clone de dionée à urne.

Il peut être alors intéressant de la surveiller dans votre pot et de suivre son évolution:
Est-ce qu'elle fait toujours des urnes sur les feuilles toute l'année? Est-ce qu'elle va continuer de les faire pendant 2-3 ans? Est ce que le caractère est établi, ou est ce que c'est juste quelque chose de passager, en raison d'un stress (mauvaises conditions de culture, pesticides de jardinerie, déformations passagères/mutations somatiques,...).

Surveillez donc votre plante. Mais faites toujours attention avec vos étiquettes. Dans l'exemple choisi, cela serait réellement une plante très remarquable.
Mais parfois, le côté collectionneur exacerbé, le besoin de reconnaissance, de gloire, l'envie de marquer de notre empreinte le monde des plantes carnivores pourrait pousser à chercher la bébête dans votre dionée ("Fichtre, elle a la dent gauche qui dit (censuré crotte de mouche restée coincée dans les machoires d'une dionée) à l'autre", ou bien "J'ai l'impression que ma dionée a les pétioles crêtés").

D'un point de vue pratique, il est bien dommage de vouloir à tout prix trouver quelque chose à sa dionée, ou bien de vouloir répandre en culture une dionée alors que déjà une plante (ou dans le pire des cas plusieurs) circule(nt) avec la même caractéristique.
Il peut être conseillé de garder la plante pour faire des croisements (le terme hybride est réservé pour les croisements inter-espèces, or il n'y a qu'une seule espèce de dionée), et essayer d'avoir des plantes encore plus étranges dans sa descendance si votre objectif est vraiment d'avoir une dionée qui ne ressemble pas à une dionée!

Donc faites attention, ne tombez pas forcément dans la "collectionite" aigüe de certains cultivateurs de dionée qui les pousse à avoir des listes de culture longue comme le bras uniquement pour "en imposer".


Bonne culture!
Vince
Mes plantes
Mon terrarium highland
Liste de culture

"Il n'y a pas de plante difficile, il faut juste trouver les bonnes conditions"

Aide-toi et le ciel forum t'aidera.

Avatar de l’utilisateur
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3977
Enregistré le: 23 Sep 2007 20:16
Localisation: 81 Albi

Retourner vers Identification de plantes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité