puceron

Les PC sont des prédatrices mais peuvent être aussi victimes d'insectes (pucerons, cochenilles, etc.) ou de champignons.

puceron

Messagepar albator..08 » 24 Jan 2010 10:52

bonjour a tous voila j ai une de mes plantes qui est rempli de puceron!!!! :(
mais je veux pas mettre de produit chimique!
j ai lu un article sur les plantes,c etait ecrit que l on pouvais mettre une alumette la tete dans la terre! ca tu les pucerons,peut etre que ca marche!!!!
est ce que quelqu un avait deja entendu parlé de ca?
le soufre est il dangereux pour les plante?

 
Messages: 32
Enregistré le: 13 Jan 2010 0:17
Localisation: ardennes

Messagepar Binsanity » 24 Jan 2010 10:56

Bah euh... déjà de quelles plantes tu parles? Drosera? Dionées? Sarracenia? Neps?

Sinon en général un bon bain de 24h dans l'eau osmosée/déminéralisée devrait suffire. Dans le doute met quand même une photo.

 
Messages: 164
Enregistré le: 27 Déc 2008 13:44
Localisation: Dijon-

Messagepar albator..08 » 24 Jan 2010 11:12

désolé c est une drosera aliciae.
pourtant ce n ai pas la seul plante que j ai mais elle doit avoir plus de nectar que les autre!!!
elle risque rien de la deterrer puis de la baigner dans l eau 24h

 
Messages: 32
Enregistré le: 13 Jan 2010 0:17
Localisation: ardennes

Messagepar FerrĂ©ol » 24 Jan 2010 13:13

Les allumettes ne contiennent plus de soufre depuis longtemps. Cette recette est, je pense particulièrement inefficace.

Si tu veux te débarrasser par des moyens non-chimiques des pucerons, tu as deux solutions, l'immersion des plantes dans un seau d'eau pendant quelques heures (les pucerons seront noyés ou quitterons la plante), ou alors la pulvérisation de produits "softs" comme le savon noir (dilué à 3-5%) ou d'huile de colza (max 5%) mais les plantes n'apprécient pas forcément. D'autres produits aussi peuvent avoir une certaine efficacité comme l'alcool à 70° ou l'huile de neem (à 3 ou 5%)...

 
Messages: 2923
Enregistré le: 31 Aoû 2003 12:51
Localisation: Angers (49)

Messagepar albator..08 » 24 Jan 2010 15:39

merci mais je vais la metre dans l eau :(
j ai de l huile de neem ca marche pas trop

 
Messages: 32
Enregistré le: 13 Jan 2010 0:17
Localisation: ardennes

Messagepar albator..08 » 24 Jan 2010 17:07

voici quelque conseil que j ai trouvé pour les puceron et autre parasite



Les maladies et parasites chez les plantes carnivores

l'isolement des plants contaminés est le plus sur moyen d'empêcher toute propagation d'infections.

Les parasites


Les Cloportes :



Le cloporte est un crustacé terrestre avec un exosquelette rigide, segmenté, calcaire, de couleur jaunâtre-brun pâle (plutôt chez les jeunes) à noirâtre en passant par le gris ardoise. Sa carapace est parfois presque transparente.

Ils forment le sous-ordre des oniscides (Oniscidea) dans l'ordre des isopodes, avec plus de 3 000 espèces connues dont plus de 160 en France (Vandel, 1962).

Sur terre, les cloportes forment un parmi la classe des crustacés de l'embranchement des arthropodes. Ils possèdent sept paires de pattes marcheuses.

Les cloportes ont besoin d'humidité et ainsi sont habituellement trouvés dans les endroits humides et sombres, sous les feuilles, sous les écorces, dans le bois mort, dans les anfractuosités rocheuses ou dans les caves. Ils sont lucifuges et habituellement nocturnes. Ce sont des détritiphages, s'alimentant seulement de la matière végétale morte, contribuant ainsi au recyclage de la nécromasse.

Quelques cloportes peuvent se rouler en boule quand ils se sentent menacés, ne laissant que leur dos blindé exposé. Ils se distinguent des gloméris (mille-pattes) par le nombre plus important de plaques tergales, lorsqu'ils sont en boule.

Un cloporte femelle maintiendra les œufs fertilisés en dessous de son corps. La mère semble alors « donner naissance » à sa progéniture.

Les cloportes se nourrissent de débris végétaux et peuvent facilement détruire les petites plantes ainsi que les semis.Se trouvant généralement dans les endroits humides et sombres, ils s'attaquent aux plus petites parties des racines empêchant l'absorbtion des sels minéraux et entraînant la mort de la plantes. Malheureusement les éradiquer n'est pas chose facile et plusieurs solutions s'offrent à vous:


* Les feuilles de sauges : placez-en aux endroits oĂą les cloportes s'infiltrent pour stopper toute future invasion.

* La pomme de terre : coupez une pomme de terre dans le sens de la longueur, évidez-la légèrement, puis placez-la sur le substrat. Les cloportes seront attirés par la pomme de terre et se placeront sous celle-ci; ainsi vous n'aurez plus qu'à les récupérer. Dans le cas d'une forte invasion il faut répéter l'opération plusieurs fois par jour.




Les pucerons :

Les pucerons sont des petits insectes ailés ou non qui sucent la sève des jeunes pousses. Ils peuvent être de couleur verte, jaune ou noire et leurs attaques ont généralement lieu au printemps. Cependant, en terrarium l'infestation n'a pas de saison, et les attaques des pucerons déforment et affaiblissent les plantes.



Alors que faire : vous avez plusieurs solutions naturelles ou chimiques



* peu de pucerons :

o vous pouvez utiliser un coton tige imbibé de glue de drosera pour récupérer les pucerons un par un.


* infestation importante :


o un traitement de choc s'impose grâce à un insecticide que l'on trouve en jardinerie . Il existe 2 sortes d'insecticides: le premier dit "de contact" qui agit s'il touche l'ennemi. Il est à utiliser si les pucerons sont bien visibles. Le second dit "systémique" pénètre la plante et est véhiculé par la sève tuant ainsi les pucerons, il est à utilisé dans le cas où ceux-ci se loge sous les feuilles... Par contre éviter de vaporiser le produit trop près de la plante pour éviter toute brûlure.

o une autre solution consiste à enfermer vos plantes dans une atmosphère saturé en humidité pendant 2 à 3 jours ce qui tuera les pucerons (comme ils n'aiment pas l'humidité). Répétez l'opération plusieurs fois pour les éradiquer.

o solution écologique: le "purin d'orties". Comment le fabriquer? Il suffit de faire macérer 100g d'ortilles dans 1l d'eau plusieurs jours, l'odeur de la macération vous fera savoir que le produit est près. Diluer 20 fois le produit, c'est près. Il ne reste qu'à pulvériser.

o solution du fumeur : laisser macérer du tabac (non fumé:) ) dans de l'eau. Pulvériser la solution sur les plantes et le tour est joué.




Les sciarides

La larve de sciaride est un petit ver translucide d'environ 5mm de longueur qui ronge les racines. Malheureusement il aime les milieux tourbeux, humides et entraîne d'importants dégâts chez les jeunes plantes ainsi que les semis. Les plantes adultes subissent moins de dégâts. La mouche viens pondre ces oeufs à la surface du substrat. Il faut se de débarrasser des 2 :





* les adultes : pour les piéger il suffit d'installer une bande de papier tue-mouches près des plantes. Pour les empêcher de pondre dans le substrat vous pouvez déposer une couche de perlite à la surface de celui-ci, ce qui découragera la ponte des insectes..

* les larves : un traitement chimique à base de bactérie de "Bacillus thuringiensis" est la meilleur solution, il est biologique et est très efficace, sans danger pour les plantes.



Les cochenilles

Il existe 2 types de cochenilles : la cochenille à carapace et la cochenille farineuse. La première possède une carapace alors que la seconde ressemble à un petit amas de farine.



Le moyen le plus sûr de se débarrasser de ses petites bêtes est un traitement dit systémique : l'insecticide est absorbé par la plante et passe dans la sève. L'insecte se contaminera en absorbant le poison contenu dans la sève. Cette méthode a l'avantage de déjouer la protection conférer par le bouclier cireux de la cochenille. Il ne faut pas hésiter à retraiter un seconde fois à distance (1 à 2 semaines), afin d'éliminer définitivement les derniers survivants. Ce genre d'insecticide pour plantes d'intérieures étant habituellement en bombe, il faut éviter de pulvériser pendant plusieurs secondes au même endroit car les gaz propulsés sont froids et peuvent brûler les tissus végétaux.



Les acariens :

Les acariens ou petites araignées rouges sont un véritable fléau, presque invisibles à l'oeil nu, leurs dégâts eux, sont bien visibles! N'étant pas des insectes, il est inutile d'utiliser un insecticide pour les combattre. Le résultat, les feuilles de la plante noircissent et meurent prématurément.

Il faut utiliser un acaricide ou anti-araignées rouges. Ce produit se trouve facilement en jardinerie.

Les maladies



botrytis

Cette maladie se déclare de le plus souvent à la suite de blessures causées par des insectes ou les parties sèches la plante. Le botrytis se développe en milieu humide et stagnant et se présente sous forme d'un duvet gris à la surface des feuilles.. Veillez à ce que la plante ai un substrat bien drainant et qu'elle profite d'une bonne luminosité, ce sont 2 paramètre qui facilite l'apparition de ce champignon gris surtout en hiver.

Il est difficile à traiter si l'infection est importante, coupez les feuilles atteintes et utilisez un fongicide adéquat pour traiter l'infection. Vous pouvez utiliser de la sphaigne vivante dans le cadre d'une prévention par ses propriétés fongiques.



oĂŻdium

L'oĂŻdium se traduit par l'apparition de petites marques blanches sur les feuilles des plantes. Les cephalotus sont les plantes carnivores les plus sensibles Ă  cette maladie.

-Pour combattre cette maladie utilisez un traitement contre l'oïdium par exemple celui pour les rosiers, il fonctionne très bien.


Fumagine
La fumagine est un champignon qui se développe sur les sécrétions sucrées des pucerons et des cochenilles. C'est un effet secondaire suite à une attaque parasitaire. Il ne met pas en danger la vie des plantes mais leur croissance est ralentie et laisse des taches noirs sur les feuilles.

Il font donc traiter la plante mais aussi s'occuper des parasites qui ont entraînés l'apparition du champignon.


pythium

Le pythium est un champignon redoutable qui affecte les racines des jeunes plantes. Il n'y a pas de symptômes perceptibles si ce n'est la mort de la plante. Il est du à l'humidité et est un problème courant dans les serres.

Ce qu'il faut faire :
veiller à la propreté des eaux d'arrosage, à l'aération des tunnels des serres mais aussi à utiliser un traitement spécifique contre le pythium.

 
Messages: 32
Enregistré le: 13 Jan 2010 0:17
Localisation: ardennes

Messagepar FerrĂ©ol » 24 Jan 2010 18:09

Salut, je sais pas ou tu as trouvé ça mais il y a pas mal d'erreurs là dedans.

Pour les sciarides, bacillus thuringensis et complètement inefficace. Ce qui est efficace, c'est le nématode Steinernema feltiae.

Les acariens n'ont jamais fait noircir les plantes mais leur donnent une coloration "jaune/bronzée" et bloquent leur croissance pendant un moment avant de les tuer. Certains insecticides sont très efficaces dessus mais pas tous.

Les cloportes ne sont pas des parasites. Ils sont détritiphage, c'est a dire qu'ils se nourrissent de matières mortes. Ils peuvent accessoirement se nourrir de fragments végétaux vivants ou déranger les racines des plantes quand ils sont trop nombreux mais ne représentent un danger pour une culture que de manière exceptionnelle.

La partie sur les cochenilles est à peu près correcte.

Pour les pucerons, le coup de la cloche à humidité est d'une efficacité très partielle. Il repose sur le fait que les pucerons sont stressés en conditions hyper-humides et sont aussi la proie de champignons entomopathogènes mais ce n'est pas de cette façon qu'on se débarassera d'une infestation. Au mieux, l'infestation sera un peu ralentie.

Le coup de l'insecticide à base de tabac est aussi a éviter. Le tabac est très toxique sur l'humain de plus le pucerons développent rapidement des résistance aux nicotinoides surtout lorsqu'on est incapable dévaluer la dose de nicotine qu'on leur inflige (les sous dosage permettent plus facilement l'apparition de résistances).

Aucune activité insecticide n'a pu être jusqu'à présent prouvée dans le purin d'ortie, de plus son pouvoir fertilisant en fait un traitement inapproprié pour les plantes carnivores.

Pour ce qui est des insecticide "chimiques" si vous avez une très forte infestation, l'insecticide de contact pourra réduire fortement la population de pucerons, cependant les jeunes larves de pucerons étant très petites et se cachant très bien au creux des feuilles, elle sont presque impossibles a atteindre. Si vous voulez vraiment vous débarrasser des pucerons par lutte chimique, il faudra utiliser des insecticides systémiques (deux traitement à intervalle assez rapprochés) sans quoi les pucerons réapparaitront systématiquement.

Le coup du coton tige, c'est pareil, vous ne pourrez pas atteindre les jeunes larves, et tout sera a recommencer la semaine d'après...

 
Messages: 2923
Enregistré le: 31 Aoû 2003 12:51
Localisation: Angers (49)

Messagepar albator..08 » 24 Jan 2010 19:21

merci de tes reponse!
il y a des personne qui ferrai mieu de rien de rester tranquil au lieu ecrir des truc de m...
je vien de leur prendre un bain et demain je pulveriserai de l huile de neem!
j en est deja enlever un paquet,j en voie plus pour le moment !!!
je l ai changer de pot aussi.c est pas trop dérangent?
et encore merci pour tes reponse :D

 
Messages: 32
Enregistré le: 13 Jan 2010 0:17
Localisation: ardennes

Messagepar vernon » 24 Jan 2010 22:17

allez le CSSA!
laisse tomber l'huile, le bain sera suffisant.
:wink:

 
Messages: 1147
Enregistré le: 04 Sep 2007 20:14
Localisation: Champagne Ardennes

Messagepar pyromana » 24 Jan 2010 22:21

Je suis dans le mĂŞme cas que toi.
Je me suis aperçu de l'infestation assez tardivement, quelques plants de drosera commencaient à mourir.
Ce que j'ai fait c'est pulvérisé avec un insecticide systémique et rempoter quelques temps plus tard.
Aujourd'hui, j'en ai encore trouvé, mais nettement moins.
Ce que je fais c'est que je les prends avec une pince à épilée et je les mets sur la glue :-p hop de la nourriture pour drosera toute fraiche.

 
Messages: 281
Enregistré le: 05 Sep 2009 17:58

Suivante

Retourner vers Maladies et Parasites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron