Drosera rotundifolia var. corsica, une endémique de Corse

Vous pouvez déposer ici vos reportages sur le terrain (tourbières, etc.), ainsi que vos questions sur la flore locale et la protection des biotopes hébergeant les plantes carnivores (législation, arrêtés, CITES...)

Messagepar clem2 » 24 Aoû 2009 21:29

Carni a écrit:Euh, pourquoi furcata ? :roll:


Mais aussi des Drosera rotundifolia L. var. furcata Y. Z. Ruan qui se distinguent par leurs hampes florales divisées en deux (voire plus parfois):

A moin qu'il y est un autre signe distinctif de cette variété... :wink:

C'est premiere floraison de cette plante chez moiLa mere n'a jms eu ce phénomène lorsque j'ai récolté les graines :wink:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 401
Enregistré le: 11 Fév 2006 18:37
Localisation: Dijon

Messagepar kisscool-38 » 25 Aoû 2009 10:25

Salut Clem2,

Il arrive que certains Drosera rotundifolia fasse des hampes bifides sporadiquement. Maintenant, il faut voir si ça se reproduit toutes les années sur cette plante, c'ets peut être juste dû aux conditions particulières de cette année.
Et cette variété ne se distingue que par cette caractéristique :wink:

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar vernon » 25 Aoû 2009 19:29

Carni a écrit:Euh, pourquoi furcata ? :roll:

ça doit venir de la même racine que pour fourche, fourchette... :?:

 
Messages: 1147
Enregistré le: 04 Sep 2007 20:14
Localisation: Champagne Ardennes

Messagepar kisscool-38 » 25 Aoû 2009 20:28

vernon a écrit:
Carni a écrit:Euh, pourquoi furcata ? :roll:

ça doit venir de la même racine que pour fourche, fourchette... :?:


Exact :wink:

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar Carni » 25 Aoû 2009 21:22

Merci, c'est ça que je voulais savoir je suis pas toujours très clair :razz:
Ma liste de culture. Image

Carnis, Lithops, fourmis x)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 903
Enregistré le: 31 Juil 2008 22:31
Localisation: Dans l'ESEM, Belgique

Messagepar Maloulou » 08 Juil 2010 18:09

Bonjour bonjour,
j'étudie dans le cadre d'un BTS-A Gestion et Protection de la Nature des Drosera rotundifolia qui poussent en plein milieux de l'étage mésoméditerranéen dans le département de l'hérault.
J'ai fait des comparaisons morphologiques avec les Drosera rotundifolia se développant sur les tourbières des plateaux environnant (qui sont à environ 1000m d'altitudes) et il m'apparaît que celles poussant en plaine sont (à priori) des variété furcata.
Cette variété a-t-elle des propriété concernant la résistance à la chaleur?

 
Messages: 3
Enregistré le: 08 Juil 2010 15:56

Messagepar kisscool-38 » 08 Juil 2010 18:39

Ce ne sont pas des variétés valides. Il s'agit juste de dérégulations du développement florale dûes à des conditions environnementales particulières. Le phénomène ne se maintient pas ex situ.

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar Maloulou » 08 Juil 2010 21:03

Merci pour cette précision.
Alors quelles sont les variétés "valides" et comment les reconnaît-on?
Sur Tela Botanica ils ne parlent que de la ssp corsica, est-elle la seule reconnue?

Quand à Drosera rotundifolia, avez vous expérimenté des variations de températures et d'hygrométrie? Qu'est-t-elle capable de supporter en théorie?

 
Messages: 3
Enregistré le: 08 Juil 2010 15:56

Messagepar kisscool-38 » 08 Juil 2010 21:56

Il n'y a pas de divisions infraspécifiques valides pour Drosera rotundifolia. Aucune n'est stable, que ce soit furcata ou corsica.

Questions températures, ça subit très facilement les 35°C en plein été dans ma tourbière, et peut descendre à plus de -15°C et passer plus d'un mois dans un bloc de glace l'hiver. A plus de 2000m d'altitude ou dans les toundra, sa période de végétation se réduit à à peine 3 mois avec des conditions encore plus rudes. Les températures ne sont pas déterminantes pour son maintien (ce qui n'est pas le cas pour son milieu naturel par contre d'où sa répartition holoboréale). Par contre, l'hygrométrie est un paramètre clé pour sa survie, le milieu ne doit pas sécher, son système racinaire étant fragile. Les graines quant à elles germent facilement après plusieurs années de dormance tant que les conditions ne sont pas bonnes d'où son caractère pionnier.

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar yorkmouth » 11 Juil 2010 21:12

Il faut combien d'années, de descendances, pour qu'une D.rotundifolia var corsica perde ses propriétés qui en font une plantes différente des D.rotundifolia "classiques" ?

Non car quand Jean Jacques Labat vend des rotundifolia var corsica, elles ont toujours l'excroissance glanduleuse au niveau de la hampe florale (j'en est acheté une qui a une hampe en ce moment), et j'ose imaginé qu'il possède une souche vieille de plusieurs année qui lui a servie de base pour les plantes vendues à ce jour, le caractère singulier de la D.rotundifolia var corsica n'aurait il pas du disparaître depuis ? A moins qu'il ne conditionne des rotundifolia "classiques" pour qu'elle est les caractéristiques de la D.rotundifolia var corsica en leur apportant les mêmes conditions de culture qu'in situ ?

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 429
Enregistré le: 23 Mar 2010 17:13
Localisation: Grasse 06

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les Reporters Carnivores & Plantes Carnivores In situ

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron