Drosera rotundifolia var. corsica, une endémique de Corse

Vous pouvez déposer ici vos reportages sur le terrain (tourbières, etc.), ainsi que vos questions sur la flore locale et la protection des biotopes hébergeant les plantes carnivores (législation, arrêtés, CITES...)

Messagepar Bobcat » 11 Juil 2010 21:25

yorkmouth a écrit: A moins qu'il ne conditionne des rotundifolia "classiques" pour qu'elle est les caractéristiques de la D.rotundifolia var corsica en leur apportant les mêmes conditions de culture qu'in situ ?


Impossible, déjà parce que ces deux plantes vivent dans les mêmes conditions, ensuite parce que ce qui a donné Corsica est une mutation, et on ne commande pas les mutations.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 119
Enregistré le: 04 Déc 2009 13:36

Messagepar kisscool-38 » 11 Juil 2010 22:39

Bobcat a écrit:
yorkmouth a écrit: A moins qu'il ne conditionne des rotundifolia "classiques" pour qu'elle est les caractéristiques de la D.rotundifolia var corsica en leur apportant les mêmes conditions de culture qu'in situ ?


Impossible, déjà parce que ces deux plantes vivent dans les mêmes conditions, ensuite parce que ce qui a donné Corsica est une mutation, et on ne commande pas les mutations.


Non, ce sont des dérégulations d'expression génique lors développement florale ayant des causes environnementales. Pas une mutation, ce n'est pas stable, même les souches de JJL ne sont pas non plus stables, ni chez moi, ni chez de nombreux autres cultivateurs. Et oui, il semble être possible de "conditionner" ces souches pour les rapprocher du type de corsica, rien ne dit par ailleurs de JJL cultive var. rotundifolia dans les mêmes conditions que ses var. corsica.

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar Bobcat » 11 Juil 2010 22:49

Ce sont donc les deux mêmes plantes génétiquement parlant? parce qu'une dérégulation de gène ça ne change pas le génome.

J'ai les deux types que je fait pousser dans les mêmes conditions et l'une reste l'autre pour l'instant.

Et ce que je ne comprend pas c'est pourquoi ces deux plantes sont très souvent retrouvées ensembles dans les tourbières, alors que tu dis que se sont les changements climatiques qui font tout.

15 Euros pour quelque chose d'instable c'est un peu gros de la part de JJL ça demande à être approfondi en tout cas

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 119
Enregistré le: 04 Déc 2009 13:36

Messagepar yorkmouth » 12 Juil 2010 6:01

Bobcat a écrit:15 Euros pour quelque chose d'instable c'est un peu gros de la part de JJL ça demande à être approfondi en tout cas


C'est surtout ça qui me surprend effectivement.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 429
Enregistré le: 23 Mar 2010 17:13
Localisation: Grasse 06

Messagepar thomas20232 » 12 Juil 2010 10:31

mais il y a des drosera en corses? si oui ou j'y vais cet été en souvenir du bon vieux temps. =)
VIVA CORSICA

 
Messages: 273
Enregistré le: 19 Fév 2010 10:41
Localisation: clermont ferand

Messagepar kisscool-38 » 12 Juil 2010 11:20

Bobcat a écrit:Ce sont donc les deux mêmes plantes génétiquement parlant? parce qu'une dérégulation de gène ça ne change pas le génome.


Deux plantes avec un même génôme n'implique pas 2 plantes parfaitement identiques morphologiquement. Il n'y a qu'à voir les vrais jumeaux, ils sont identiques d'un point de vue génétique, mais différents morphologiquement. Il n'y a pas que le le génôme dans la vie, il y a aussi l'épigénôme, les épissages alternatifs, etc etc... Tous ça contribue à créer de la diversité à partir d'un seul et même génôme.

Et ce que je ne comprend pas c'est pourquoi ces deux plantes sont très souvent retrouvées ensembles dans les tourbières, alors que tu dis que se sont les changements climatiques qui font tout.


Car il existe des microdomaines dans une tourbière où les conditions sont très différentes du microdomaine voisin distinct d'à peine une dizaine de centimètre. La position d'un arbre et son ombre, une source, polluée ou non, un peu plus calcaire, des herbes plus hautes... Bref, des tas de choses pouvant créer des microdomaines propices à la dérégulation du développement floral. Certaines plantes sont peut être "prédisposées" aussi à avoir ce phénotype par des gènes altérés, qui remplissent parfaitement leur fonction en conditions normales, mais ne le font plus en conditions "plus extrêmes" (mais je n'y crois guère).
D'autre part, ce caractère "corsica" est très souvent associé au caractère "furcata", un autre signe de dérégulation du développement floral (un problème de méristème).

15 Euros pour quelque chose d'instable c'est un peu gros de la part de JJL ça demande à être approfondi en tout cas


C'est une plante qu'il a reçu de Corse et qui avait ces caractéristiques, j'en ai parlé avec lui ce printemps. Chez lui, ça semble se maintenir, chez pas mal de gens non.
Et oui, je suis d'accord, ça demande à être approfondi, mais ce sont des outils de généticiens qu'il faut, et ils n'ont aucun intérêt pécunier à étudier celà.

Bobcat a écrit:

15 Euros pour quelque chose d'instable c'est un peu gros de la part de JJL ça demande à être approfondi en tout cas

C'est surtout ça qui me surprend effectivement.


Vous avez pas fini d'être surpris par les Dionées alors :roll:

mais il y a des drosera en corses? si oui ou j'y vais cet été en souvenir du bon vieux temps. =)


Oui, le massif corse héberge de belles populations dans une zone plus ou moins centrée sur le Lac Creno.

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

Messagepar thomas20232 » 12 Juil 2010 11:43

moi je dit dit que je vais aller y faire un tour par là bas merci.
VIVA CORSICA

 
Messages: 273
Enregistré le: 19 Fév 2010 10:41
Localisation: clermont ferand

Messagepar Bobcat » 12 Juil 2010 12:01

Oui je connais ce que tu dis sur l'aspect phénotypique, il y a pas mal d'études sur le génome des droseras malgré le fait qu'il n'y ai pas de rentabilité comme tu dis.

La majorité des études que j'ai pu lire sont d'ailleurs faites par l'INRA, et c'est principalement des études de taxonomie. je les retrouverais.

Les dionées c'est la folie c'est sur, c'est un autre monde :lol:

J'ai un furcata, l'année dernière en sphaigne, la en tourbe et ses hampes florales chez moi restent dédoublées pour l'instant.

Les normaux restent normaux aussi, mais j'ai pas encore suffisamment d'années derrière moi surement

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 119
Enregistré le: 04 Déc 2009 13:36

Messagepar clem2 » 12 Juil 2010 14:21

thomas20232 a écrit:moi je dit dit que je vais aller y faire un tour par là bas merci.


Hésite surtout pas à faire des rando autour des lac de montagnes :wink: Les Pinguicula corsica sont très faciles à trouver :wink: De belles population sur les pozzine du lac de Nino,le long des cascades du monte Cinto(côté vallée de l'Asco) et entre les lacs de Melo y Capitello :wink: Cà se sont les population que j'ai eu le chance de voir,malheuresement jms en fleurs :cry: mais je te conseil d'acheter une flore sur les espèces endémiques de l'île: plus tu t'élève en montagne et plus tu as des espèces endémique,introuvable ailleur,ce serait bête de passer à côté :wink:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 401
Enregistré le: 11 Fév 2006 18:37
Localisation: Dijon

Messagepar kisscool-38 » 12 Juil 2010 18:58

Bobcat a écrit:Oui je connais ce que tu dis sur l'aspect phénotypique, il y a pas mal d'études sur le génome des droseras malgré le fait qu'il n'y ai pas de rentabilité comme tu dis.

La majorité des études que j'ai pu lire sont d'ailleurs faites par l'INRA, et c'est principalement des études de taxonomie. je les retrouverais.


Dans ce cas, ce sont des études phylogénétiques, pas génomiques :wink: Ici on s'intéresse à la variabilité de gènes très spécifiques en tant que marqueur de l'évolution.

Bobcat a écrit:J'ai un furcata, l'année dernière en sphaigne, la en tourbe et ses hampes florales chez moi restent dédoublées pour l'instant.

Les normaux restent normaux aussi, mais j'ai pas encore suffisamment d'années derrière moi surement


Il existe effectivement une souche de D. rotundifolia var. furcata qui est stable en culture. Elle a été vendu pendant un moment dans les jardineries. Mais par contre, il pourrait très bien s'agir d'une souche virosée, en effet certains virus provoquent des fasciations de hampes florales.

Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1645
Enregistré le: 30 Jan 2006 19:27
Localisation: Lyon

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les Reporters Carnivores & Plantes Carnivores In situ

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron